Dans un futur proche, les criminels les plus dangereux sont envoyés sur une île. Un ancien policier se retrouve sur l’île, avec l’ambition de se venger de celui qui a tué sa famille.

Disponible sur Netflix

Revenger l'île de la mort

De l’action, de l’action et encore de l’action. Les Coréens sont très forts pour les films de revanche, et cette fois-ci, ils se sont lâchés. Tous les coups sont permis.

L’ancien agent d’Interpol Kim Yool n’a plus rien à perdre depuis la mort de sa femme et de sa fille, assassinée par Carlos Kuhn, un truand qu’il pourchassait. Sans cœur, ni morale ou conscience, ce dernier fait ce qu’il veut quand il veut. Sur l’île, il rencontre la petite Jin et sa mère Maly, spécialiste du tir à l’arc. Leurs buts vont alors se croiser.

Revenger, l'île de la mort Bruce Khan

Revenger, l’île de la mort est un film des plus clichés avec un scénario des plus légers pour ne pas dire inexistant. Les scènes de combat sont très bien réalisées. Mais cela ne fait pas un film. Encore une fois, il s’agit de l’un de ces films d’action conçus autour des scènes de combat. Les personnages, quant à eux, sont clichés au possible. Le héros est pratiquement muet. Il débarque sur l’île avec un but, un seul, et le reste ne l’intéresse pas. Il veut juste tuer la personne qui a tué sa famille. Jin est insupportable à n’en faire qu’à sa tête. Elle passe son temps à s’enfuir et tout le monde se lance à sa recherche, se mettant ainsi en danger. Elle finit ainsi par se faire kidnapper. Maly ne vit que pour sa fille. C’est le personnage le plus sympathique. Elle s’est retrouvée sur l’île à cause de Kim Yool et ne se montre donc pas prête à l’aider.

Revenger l'île de la mort Yoon Jin-Seo

Les méchants sont une terrible déception. Des clichés ambulants. Des individus qui se la pètent en se considérant invisibles et supérieurs. Ils ne craignent rien et le visage impassible, ils abordent régulièrement un rictus qui me donne envie de les gifler. Nous avons également les « fous » au comportement imprévisible et la chair fraiche qui va affronter Kim Yool sans aucune chance de réussite.

Ultra-violentes, les scènes de combat de Revenger, l’île de la mort sont intéressantes. Elles sont filmées d’une façon extrêmement réaliste, parfois même comme dans un jeu vidéo, à la première personne du point de vue de l’opposant. Et Kim Yool enchaîne les combats comme d’autres enfilent les perles sur un collier. Avec facilité et rapidité. Encore une fois, on se croirait dans un jeu vidéo, car il semble passer différents niveaux jusqu’à arriver au Big boss. Il passe de pièce en pièce, élimine tous les lieutenants et parvient enfin à l’endroit où l’attend Kuhn.

Bruce Khan, l’acteur qui interprète Kim Yul, donne de sa personne. De presque toutes les scènes, il réussit à s’imposer sans pour autant parler ou faire quoi que ce soit à part se battre. Il me fait penser à Donnie Yen. En moins intéressant. Mais le problème est que son personnage n’évolue pas. Il reste le même du début à la fin. Froid, muet, indifférent à tout sauf à son but, il ne se soucie de rien du tout. Son visage est impassible, à quelques exceptions près. Ce qui me laisse de glace. Il n’est blessé qu’un seule fois, par une flèche empoisonnée. Il est trop fort dès le début et n’évolue pas d’un point de vue émotionnel. Personne n’est en mesure de le battre. Pour vous dire, le combat final ressemble plus à une exécution qu’à un combat. Je suis déçue de ce point de vue.

Revenger l'île de la mort Bruce Khan

Plus les gens restent sur l’île, plus ils semblent perdre la tête. Et on les comprend. Ils se réunissent en communauté et tentent de survivre en échappant aux détenus les plus violents. Mais je ne comprends pas comment ils y parviennent, puisqu’ils sont sur une île. Une île, on en fait le tour, non ? Surtout qu’ils ont fabriqué des habitations et semblent bien installés. Nous nous trouvons donc dans un film presque en huis clos où ils tournent en rond. A la recherche d’une porte de sortie, quelle qu’elle soit.

Pour être honnête, Revenger, l’île de la mort se regarde uniquement pour ses scènes de combat. Rien de plus.

Bande-annonce

Si Revenger, l’île de la mort vous a intéressé, vous pourriez également apprécier le livre ou le film Battle royale, The Vilainess ou Furie.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *