Takeshi Kovacs est réveillé et embauché par Hideki afin d’enquêter sur la mort de son frère, un chef yakuza. Il est aidé par une jeune tatoueuse au service du clan Mazumoto, qu’il est egalement chargé de protéger, et travaille en collaboration avec Gena, membre de C-TAC.

Disponible sur Netflix

altered carbon resleeved

Je ne connaissais absolument pas l’univers Altered Carbon (adapté d’un roman de Richard K. Morgan Carbone modifié), donc j’ai regardé le dessin animé avec un regard vierge. Et j’ai beaucoup aimé : les dessins, le scénario, les personnages. On s’attache très vite à l’histoire, qui dissimule de nombreux faux semblants.

Tout commence avec la fuite de Holly, une jeune tatoueuse, et le réveil de Takashi (un ancien soldat) dans un nouveau corps. Il sauve la petite fille avant d’apprendre qu’elle est son contact pour sa mission : découvrir qui a tué le frère de Hideki. Mais alors qu’ils se rendent au QG du clan Mazumoto, ils tombent sur Gena, une membre de C-Tac qui souhaite interroger Holly sur le clan. C’est alors que le groupe est violemment attaqué par des tueurs qui s’en prennent à Holly. Ils ne s’en sortent qu’avec difficulté.

Au QG du clan Mazumoto, Gena, Takashi et Holly découvrent que les apparences sont trompeuses et que la vérité est ailleurs. Gena et Takashi, qu’elle fait passer pour ses gardes du corps, enquêtent discrètement chacun de leur côté sur leurs missions respectives tandis que Holly se prépare à la cérémonie pour établir le nouveau chef du clan Mazumoto.

altered carbon resleeved

L’histoire d’Altered Carbon Resleeved se focalise sur le clan et la cérémonie pour établir un nouveau chef. Le frère d’Hideki était l’ancien chef de clan. Mais ce dernier considère sa mort comme suspect. Il a donc fait appel à Takashi afin de résoudre ce mystère. Que se passe-t-il réellement au sein du clan ?

L’alchimie entre les personnages est au point. On s’attache à eux de suite. Plus l’histoire avance, plus leur dynamique évolue, finissant par les faire ressembler à une petite famille. Mais l’évolution est tellement subtile qu’elle n’en parait pas forcée. J’ai aimé que Gena soit à forces égales avec Takashi. Elle ne recule pas et se lance à corps perdu dans la bataille.

altered carbon resleeved

Les dessins sont magnifiques. L’explosion de couleurs les rend plus vivants encore, de même que le dynamisme des dessins. L’histoire se déroule dans un néo-Japon, qui mêle traditionalisme et futurisme. Le mélange de tous ces éléments donne un effet surréaliste à l’animé. De même, les scènes de combat sont incroyablement réalistes et très belles, dignes de combats en prises de vue réelles. Ils sont d’une grande fluidité, mêlant combats à l’arme blanche, à l’arme à feu et à mains nues. Que le plus fort gagne !

altered carbon resleeved

Le combat final est très beau, entre deux hommes qui n’ont plus rien à perdre. Ils donnent tout et ne lâchent rien. Ils se rendent coup sur coup, coup de poing après coup de poing. Ils se battent avec l’énergie du désespoir. C’est un excellent final qui met fin à un excellent film.

Le principe de base de Altered Carbon est simple : le corps est désormais considéré comme une enveloppe, seule comptant l’esprit appelé la pile. Les gens peuvent donc passer d’un corps à un autre, changeant d’identité à volonté. Ils ne conservent que leurs esprits, leur personnalité et leurs souvenirs. La mort ne veut désormais plus rien dire, les hommes ne la craignent plus. Ils vivent avec un sentiment d’immortalité, en passant d’un corps à un autre.

Altered Carbon Resleeved est une réussite à tout point de vue.

Bande-annonce

Si Altered Carbon Resleeved vous a plu, je vous conseille la série Altered Carbon, Westworld ou encore la série Humans.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *