Dans une Espagne déchirée par les guerres, un homme, Le Cid, alias Rodrigue Diaz de Bivar, va se lever et unifier le pays. Dans le même temps, il tue le père de sa fiancée Chimène lors d’un duel, afin de venger l’honneur de son père. Cette action va briser leur relation. L’homme va alors devoir lutter pour son pays et son amour perdu.

Le Cid

Plus je vois de films « anciens », plus je suis fan de ce genre de films. Des péplums grandioses. Dans ce film, Sophia Loren et Charlton Heston sont fabuleux. Leur alchimie est fantastique et participe grandement au déroulement de l’histoire. A voir absolument.

Rodrigue Diaz de Bivar est un homme de paix. Dans une Espagne décimée par les guerres, il rechigne à exécuter des prisonniers de guerre maures. Il leur fait promettre de ne plus jamais attaquer un territoire appartenant au roi Ferdinand avant de les libérer.

Le Cid Charlton Heston

Son refus de livrer ces prisonniers en fait un traître aux yeux de certains mais lui offre le respect de ses prisonniers, qui lui jurent fidélité. L’un d’eux, Mutaman, lui donne le surnom du « Cid ». Son père, Don Diego, le soutient dans ses positions, ce qui crée des tensions au sein de la cour. Mais le champion du roi, le père de sa fiancée Chimène, offense Don Diego en traitant son fils de traître.

Pour laver l’honneur de son père, Rodrigue combat le champion en duel et le tue. Sa mort va sonner le glas de sa relation avec Chimène. Mais elle va également le lancer sur un chemin qui va lui faire écrire l’Histoire.

Le Cid est une fresque magnifique et flamboyante de l’Espagne. Ce territoire sous la menace des Maures et de leur leader Ben Youssouf va se retrouver unifier grâce au courage et à la bravoure d’un homme, Rodrigue Diaz de Bivar, qui sacrifiera tout pour son pays. Homme de passion, de foi et courage, il n’aura de cesse de se battre pour son pays. Rodrigue n’est pas fidèle à un homme, il est fidèle à la couronne. On n’en fait plus des héros comme ça : désintéressé, intègre, honnête, courageux, brave, pure, patriote… Les adjectifs ne manquent pas pour le qualifier. Rodrigue ne se bat pas seulement pour son pays, il se bat aussi pour récupérer l’amour de la belle Chimène.

Sophia Loren et Charlton Heston sont un couple au sommet. Je ne me lasse pas de leurs interactions. Sophia Loren est altière, fière et digne dans sa souffrance. Elle est juste magnifique. Il suffit qu’elle apparaisse à pour vampiriser l’écran. Elle n’a même pas besoin de parler, son regard suffit. Ses vêtements reflètent ses états d’âme. La jeune femme porte de longs et larges vêtements avec les cheveux détachés au début du film, avant de passer à des vêtements plus cintrés et de couleurs sombres après le deuil de son père. Elle porte également une coiffe qui dissimule ses cheveux. C’est la tenue d’une femme brisée par les émotions.

Le Cid Sophia Loren

Charlton Heston est toujours aussi parfait. Un régal pour les yeux. Il interprète avec brio un homme prêt au sacrifice ultime pour son pays. Il n’a pas peur de mourir si c’est pour l’Espagne. Leurs interactions sont fabuleuses car elle doit venger l’honneur de son père, tuer par son fiancé, alors que lui tente de la récupérer. Ils jouent donc un jeu du chat et de la souris. Car l’honneur exige qu’elle se venge alors que son cœur lui envoie un autre message. Leur relation va évoluer au fil des années (le film se déroule sur une dizaine d’années), en même temps que son statut à lui évolue.

Son passage de Rodrigue au Cid est graduel. Il ne semble même pas s’en rendre compte. Lui se bat pour ses convictions. Le reste ne l’intéresse pas. Mais le peuple le voit pour ce qu’il est. Un homme courageux. Ils sont prêts à le suivre jusqu’au bout du monde. Ce qui le place en porte-à-faux avec le nouveau roi Alphonse et sa sœur doña Urraca. Ces derniers, jaloux du succès de Rodrigue, intriguent en effet contre lui.

Le Cid est un film grandiose avec une mise en scène équivalente. On en prend plein les yeux. Il doit d’ailleurs me rester une ou deux étoiles. La prise de Valence est l’un de mes moments préférés. Lorsque le peuple, assiégé par les troupes de Rodrigue pendant des mois, se soulève et participe à la prise de la ville. Les prises de vue de la citadelle sont magnifiques, de même que les scènes intérieures. Je comprends tout à fait sa nomination à l’Oscar des meilleurs décors.

Le Cid Charlton Heston

Le Cid est l’un de ces films que l’on regarde en ne sachant pas trop à quoi s’attendre, mais qu’au final, on ne regrette pas d’avoir regardé.

Bande-annonce

Si Le Cid vous a plus, je vous conseille La Chute de l’Empire romain ou Ben-Hur.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *