601views

Une comptine pour enfants. Une tempête de neige. Un meurtrier en cavale. Une pension de famille isolée. A partir de tous ces ingrédients, Agatha Christie nous concocte une nouvelle dont elle a le secret. La première fois que j’ai entendu parler de cette nouvelle, c’était après avoir entendu le livre audio. Il est très rapidement devenu l’un de mes romans préférés de l’auteure britannique. Je suis vraiment contente de l’avoir entendu avant de l’avoir lu, car j’ai eu la possibilité de m’imaginer l’histoire comme je l’entendais grâce aux voix des acteurs.

Titre original : Three Blind Mice and other stories

Auteur : Agatha Christie

Date publication : 1925

Éditeur : Librairie des Champs Elysées

Protagonistes principaux : Gilles et Molly Davis, Mme Boyle, Christopher Wren, Major Metcalf, Mr Paravicini, Sergent Trotter

Gilles et Molly Davis, un couple de jeunes mariés, décident d’ouvrir une pension de famille. Nous sommes en Angleterre, en plein après-guerre. Mais leur rêve tourne au cauchemar quand l’un de leurs pensionnaires est assassiné. La police envoie alors un sergent pour mener l’enquête…

Trois souris 

Trois souris 

Trois souris aux yeux crevés 

Trottinaient menu 

Trottinaient menu 

Trottinaient menu après la fermière 

Quand aiguisant son couteau la mégère 

Une à une leur a coupé la queue. 

A-t- on jamais rien vu de plus affreux 

Que trois souris  Sans yeux  Ni  Queue ?

Trois souris est l’une de mes romans préférés d’Agatha Christie. Pourquoi ? Pour son atmosphère très théâtrale. J’ai en effet d’abord découvert cette œuvre en livre audio. Un vrai plaisir. M’imaginer les décors, visualiser les personnages, décrypter les différentes situations en écoutant les voix des acteurs, j’ai adoré. Et lire la nouvelle n’a fait que me renforcer dans ma conviction que Trois souris est une œuvre admirable.

D’où lui provient cet aspect théâtral ? Il s’agit d’un huis-clos. Quasiment toute l’action se déroule à Monkswell Manor, une paisible pension de famille fraîchement ouverte par Molly et Gilles Davis. Jeunes mariés d’après-guerre, ces jeunes néophytes comptent sur leur bonne volonté pour se lancer dans cette aventure. Ils hébergent à cette occasion plusieurs pensionnaires aux personnalités disparates.  Un artiste au comportement hystérique. Une vieille fille hautaine et suffisante. Un major à la retraite. Et un mystérieux étranger à l’accent prononcé. Que pourrait-il bien se passer ?

Un meurtre. Qui provoque l’entrée en scène d’un agent de police bien décidé à mener l’enquête. Mais tout le monde est suspect. Car personne ne se connait, même pas Molly et Gilles qui se sont mariés dans la frénésie de l’après-guerre après seulement deux semaines de fréquentation. Et que savent-ils de leurs invités ? Sont-ils vraiment ce qu’ils disent être ? Et qui pourrait bien les détromper ?

Monkswell Manor est un personnage à part entière. Cette vieille demeure traditionnelle britannique pourrait servir de décor dans Downtown Abbey.

Trois souris n’est pas sans rappeler Les 10 petits nègres ou Le Crime de l’Orient-Express. Un huis-clos.  Un groupe de personnes qui ne se connaissent pas et se retrouvent liés par un meurtre. Un enquêteur sur place qui se charge des investigations. Même si ces deux autres romans sont admirables, j’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour Trois souris.

La saviez-vous ?

Trois souris est une nouvelle rédigée par Agatha Christie en 1949, qu’elle a ensuite adaptée au théâtre en 1952 sous le titre La Souricière (The Mousetrap). Le succès a été immédiat et la pièce n’a plus jamais quitté l’affiche. Elle figure dans le Livre des records car c’est la pièce de théâtre qui est jouée depuis le plus longtemps.

Si vous avez aimé Trois souris, découvrez sans attendre Ils étaient dix (ancien Trois petits nègres) et Le crime de l’Orient Express.

You may also like

1 Comment

  1. Pingback: Le livre sous toutes ses formes - Les toiles de la culture

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.