Le sujet

Les aventures du lionceau Simba qui doit apprendre à devenir roi.

Mufasa est le roi de la savane. Aimé et respecté de ses sujets, il élève son fils Simba afin que celui-ci puisse à son tour régner avec compassion et intelligence. Mais l’affreux Scar, frère du roi, manigance dans l’ombre, désireux de s’approprier le trône. Lorsqu’il parvient à réaliser ses macabres desseins, le jeune Simba n’a pas d’autre choix que de s’enfuir afin de sauver sa vie. Loin de sa famille et de tout ce qu’il a toujours connu, le jeune lion va grandir, évoluer et finir par prendre la décision la plus importante de sa vie : revendiquer son trône.

Des décors extraordinaires…

La première chose qui m’a frappé est la qualité des costumes et des décors. Commençons avec les décors. La scène étant relativement petite, il a fallu maximiser l’espace. Certaines pièces de décors fonctionnent ainsi de manière rotative, tournant autour de la scène, ce qui crée un effet de mouvement et donne l’impression que les lieux sont beaucoup plus grands qu’en réalité. Les éléments de décor arrivent de tous les côtés de la scène, de la gauche, de la droite, de haut en bas et de bas en haut. On ne sait où donner de la tête et c’est fantastique ! Du bois, du tissu, parfois même des danseurs qui interprètent le rôle de plantes, tout est fait pour nous en mettre plein les yeux. Lever ou coucher de soleil, savane, jour, nuit, les décors nous transportent littéralement n’importe où et n’importe quand.

…aux costumes enchanteurs

Le soin apporté aux détails est tout simplement impressionnant. J’en suis encore tout émue. Les acteurs et danseurs portent des costumes fantastiques et pour certains mobiles, qu’ils animent avec leurs mains. Une main contrôle le mouvement des bras et l’autre la tête et/ou la bouche. Mention spéciale aux hyènes qui ont parfois presque volé la vedette aux lions. Dans la scène d’introduction du Roi lion, tous les danseurs/animaux célèbrent la naissance de Simba sur la magnifique chanson l’Histoire de la vie.  Les girafes, les antilopes, les rhinocéros, les lionnes, les oiseaux, tous sont réunis dans une joyeuse cacophonie qui est également un régal pour les yeux.

Des acteurs habités

Le Roi lion se déroule sur une longue période. La comédie musicale commence donc avec un Simba et une Nala enfants, avant d’être remplacés par des acteurs adultes. Les quatre sont formidables et possèdent une attitude très féline, propres à leurs rôles. Ntsepa Pitjeng-Molebatsi interprète Rafiti, le babouin et conseiller du roi. Le rôle a été féminisé, et c’est une véritable réussite. Dès qu’elle apparait sur scène, elle rayonne et on ne voit, et n’entend, qu’elle. Elle a été mon personnage préféré. Puis viennent les indétrônables Timon et Pumba. Lorsqu’ils ont interprété le titre Hakuna Matata, la salle s’est littéralement enflammée. Tout le public, enfants et parents, s’est mis à taper dans ses mains et à chanter à l’unisson. J’ai adoré.

La présentation de la comédie musicale Le Roi lion

Le lieu

Théâtre Mogador

25 Rue de Mogador

75009 Paris

Transports : Lignes 3 et 9 station Havre Caumartin et Ligne E du RER station Haussmann Saint-Lazare

La durée

Spectacle de 2h35 dont 20 minutes d’entracte

Le Roi lion est un spectacle enchanteur destiné tant aux petits qu’aux grands. SI vous avez l’occasion d’aller le voir, je vous le conseille vraiment.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *