Pour ma première fois au Festival du Film coréen à Paris, je suis allée voir Exit, l’un des plus gros succès de l’année en 2019 en Corée du Sud. Debrief.

Résumé : Yong-Nam est un raté. Ce trentenaire ne s’est jamais remis d’avoir été rejeté par Eui-ju, 5 ans auparavant. Alors qu’il célèbre les 70 de sa mère en famille, il retrouve la jeune femme. Mais lorsqu’un étrange nuage mortel envahit la ville, Yong-Nam et Eui-ju se servent de leurs talents de grimpeur pour sauver sa famille.

Je comprends tout à fait le succès de ce film en Corée du Sud, où il a rassemblé près de 10 millions de spectateurs (octobre 2019). Exit mêle tous les genres, action, catastrophe, comédie, drame, social, romance. Le réalisateur, Lee Sang-geun, a réussi un tour de force car on ne s’ennuie pas une seule seconde.

On s’attache tout de suite à Yong-Nam, trentenaire paresseux, chômeur et passionné d’escalade qui passe ses journées à s’entrainer. Il est méprisé par sa famille qui ne comprend pas son comportement. Toute la famille se réunit à l’occasion des 70 ans de sa mère. Yong-Nam, sa sœur et son mari et son fils, ainsi que la famille éloignée et les amis passent un excellent moment. Il s’avère que Eui-ju est vice-manager du site qu’il a réservé. Alors que les deux renouent le contact, un étrange nuage toxique envahit la ville, forçant les habitants à s’enfuir.

Alors qu’Exit commence comme une comédie, on passe ensuite à l’action, quand la famille décide de grimper sur le toit pour échapper au nuage et attendre les hélicoptères de secours. Et là, Yong-Nam change du tout au tout car le jeune homme se retrouve dans son élément. Il lui faut en effet mettre en pratique toutes ces années qu’il a passé à pratiquer l’escalade. Mais leur sauvetage ne se déroule pas comme prévu ! La nacelle de l’hélicoptère ne peut pas supporter le poids de tout le groupe et Yong-Nam et Eui-ju sont laissés derrière. Ils doivent désormais trouver le moyen de s’échapper de l’immeuble et de fuir le nuage qui ne cesse de grimper. Direction l’immeuble le plus haut de la ville !

Et c’est parti pour presque 2h d’une myriade d’émotions. Pendant tout le film, une seule idée nous taraude : vont-ils réussir à s’en sortir ? Car lorsqu’on pense qu’ils vont enfin être sauvés, il n’en est rien. Mon cœur s’est arrêté plusieurs fois. Et j’ai adoré.

Et que dire de l’alchimie entre les deux principaux acteurs ? Les acteurs Jo Jung-suk et Im Yoon-ah, sont parfaits dans les rôles respectifs de Yong-Nam et Eui-ju. Lee Sang-geun a volontairement choisi des personnes comme vous et moi, des personnes ordinaires, à qui il arrive des évènements extraordinaires. L’une des choses que j’ai vraiment appréciées est le fait qu’Eui-ju n’est pas un simple sidekick. Elle n’est pas une pauvre fille qui attend d’être sauvée. Elle est intelligente, fait preuve d’initiative et ne se laisse pas démonter. Elle parvient physiquement à suivre Yong-Nam dans leur tentative d’échapper au nuage, alors qu’ils passent de toit en toit.

Lee Sang-geun a effectué un remarquable travail de mise en scène, avec de très bons effets spéciaux,, un excellent scénario, un récit remarquable et des acteurs de talent. Que puis-je demander d’autre que : sera-t-il diffusé dans les salles françaises ?

Bande-annonce

Si vous avez aimé, jetez un coup d’œil à Dans la brume et au roman Brume de Stephen King.

Le Festival du film coréen à Paris 2019 proposait un grand nombre de films et cours-métrages. J’espère avoir l’occasion d’y retourner l’année prochaine !

You may also like

1 Comment

  1. Pingback: Le Festival du Film coréen à Paris : bilan - Les toiles de la culture

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.