La science-fiction est un genre très large, qui mêle anticipation, horreur et parfois même romance. Faisons un petit tour d’horizon avec 7 films.

Le Cinquième élément de Luc Besson

Luc Besson au sommet dans un film haut en couleur, petit bijou visuel. On ne s’ennuie pas un seul instant dans Le Cinquième élément, qui réunit Bruce Willis, Gary Oldman, Milla Jovovich, Ian Holm et Chris Tucker. Les costumes sont sublimes, les décors fantastiques et l’alchimie entre les acteurs est indéniable. Et il faut encore que je parle de la bande-son, des dialogues et de la mise en scène. La fusion de tous ces éléments rend l’ensemble hautement attrayant et donne envie d’en voir plus. L’action se déroule au XXIIIème siècle, sur une planète Terre futuriste où circulent des voitures volantes. Alors que la planète est en danger, Korben Dallas, un banal chauffeur de taxi, vient en aide à une mystérieuse jeune femme, Leeloo, dont le rôle est déterminant dans la protection de la Terre.

Premier contact de Denis Villeneuve

Je n’ai pas peur de la dire. Denis Villeneuve réalise là l’un des meilleurs films de science-fiction. C’est un film d’auteur à gros budget. On se laisse prendre par l’interprétation majestueuse des acteurs, Jeremy Renner, Forest Whitaker et Michael Stuhlbarg, menés par la fantastique Amy Adams, époustouflante dans son rôle. L’histoire est simple : lorsque de nombreux vaisseaux apparaissent un peu partout sur Terre, les autorités rassemblent une équipe d’experts afin de comprendre la situation. Représentent-ils une menace ? Que nous veulent-ils ? Nous sommes loin, très loin des films catastrophes avec des explosions et des armes. Ce qui prime dans Premier contact, c’est le dialogue, la communication. La linguiste Louise Banks est chargée de comprendre leurs intentions et de les transmettre aux gouvernements.

Il s’agit d’une adaptation du roman L’Histoire de ta vie de Ted Chiang

Alien le huitième passager de Ridley Scott

Alien le huitième passager est un film qui a révolutionné à la fois le cinéma d’horreur et de science-fiction. La peur, le danger vient non seulement de l’espace, mais d’une espèce extraterrestre qui ne nous veut que du mal. Tout dans ces monstres est terrifiant, de leur apparence à leur comportement. Ridley Scott nous livre une œuvre terrifiante avec Sigourney Weaver, Tom Skerritt, Veronica Cartwright, John Hurt et Ian Holm, qui nous empêche de fermer l’œil la nuit. A son retour de mission en direction de la Terre, le vaisseau commercial Nostromo fait escale sur une planète. C’est alors que l’un des membres de l’équipage est attaqué par une étrange créature qui s’accroche à son visage. Libéré par le médecin, il meurt brutalement lorsque quelques temps après, une étrange bestiole s’extirpe de son abdomen. Et tout l’équipage se retrouve alors menacé.

Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry

Un bijou visuel, scénaristique et de mise en scène. Du grand, du très très grand même Michel Gondry. Sa patte visuelle est visible dans toutes les scènes de ce film touchant qui retrace une histoire d’amour dans ses bons et ses mauvais moments. La relation entre Joel et Clementine ne fonctionne plus, au point que celle-ci décide de faire effacer tous leurs souvenirs communs de sa mémoire, grâce à un procédé révolutionnaire Lacuna. Dépité, Joel décide de faire. Mais pendant la procédure, il se rend compte de la force de ses sentiments pour Clementine et cherche à se raccrocher à ses souvenirs qui s’évanouissent un par un. Je le dis et le répète, Eternal Sunshine of the Spotless Mind est un film sublime, que je classerais volontiers dans la catégorie film d’auteur.

Mad Max : Fury Road de George Miller

Avec Mad Max : Fury Road, George Miller réalise une prouesse visuelle. On en prend plein les yeux dans ce film qui part à 100 à l’heure et ne nous laisse pas respirer un seul instant. Le réalisateur australien n’a rien perdu de sa superbe depuis ses derniers Mad Max. Le budget est beaucoup plus important, la mise en scène encore plus démente, les cascades époustouflantes et les effets spéciaux sont WOW ! Le casting est des plus alléchants : Tom Hardy, Charlize Theron, Nicholas Hoult et Hugh Keays-Byrne. Mad Max a tout perdu et erre désormais dans un  désert apocalyptique à bord de sa Ford Falcon XB 351. Un beau jour, il se fait capturer par les hommes d’Immortan Joe, un leader tyrannique. Mais ce dernier est trahi par l’Imperator Furiosa, qui s’enfuit avec ses femmes, son trésor. Max se retrouve lié à toute cette affaire quand Immortan Joe se lance à leur poursuite.

District 9 de Neill Blomkamp

Neill Blomkamp a été révélé au grand public avec District 9, son premier long-métrage. Une claque scénaristique qui met en scène une situation similaire à l’apartheid mais entre humains et extraterrestres. Débarqués sur Terre il y a une vingtaine d’années, ils sont parqués en Afrique du Sud dans le District 9, en attendant que les gouvernements mondiaux leur trouvent une place définitive. La compagnie privée MNU (Multi-National United) cherche à faire fonctionner leur armement, sans succès, jusqu’au jour où Wikus van der Merwe, l’un de leurs employés chargés du placement des réfugiés, se fasse infecter par un virus extraterrestre qui modifie son ADN. Désormais capable d’utiliser les armes, il devient l’homme le plus recherché au monde. La réussite du film réside tout autant dans sa réalisation, dans son scénario et dans son casting, Sharlto Copley, Jason Cope ou Robert Hobbs. C’est un film qui encore aujourd’hui, en 2021, est toujours d’actualité, ce qui fait froid dans le dos.

Quels sont vos films de science-fiction préférés ?

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.