Après le sort interdit lancé dans Spider-Man : No Way Home, qui a ouvert la porte au Multiverse, Doctor Strange doit gérer les conséquences de ses actions. Il se tourne vers Wanda, afin de lui demander de l’aide. Mais personne ne s’attendait à de tels événements…

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec Doctor Strange in the Multiverse of Madness. Et j’ai été très agréablement surprise. Tout n’est pas parfait, il y a un peu de confusion, mais le résultat final est réussi et je suis très hypée pour les prochains films et séries du MCU.

Commençons par le commencement

Commençons par le commencement. Pour bien comprendre Doctor Strange in the Multiverse of Madness, il est fortement conseillé d’avoir vu WandaVision, Loki, Spider-Man : No Way Home et What if. En effet, On nous explique certaines choses sur le Multiverse et sur les personnages, notamment Wanda. Il est très compliqué de rédiger une critique sur Doctor Strange in the Multiverse of Madness sans spoilers, mais je vais faire de mon mieux.

Dans Spider-Man : No Way Home, Doctor Strange a cédé aux supplications de Peter Parker et a lancé un sort qui a altéré le temps et la réalité. Malheureusement, tout ne s’est pas déroulé comme prévu et les conséquences ont été terribles, ouvrant la porte au Multiverse, des mondes parallèles où tout le monde possède un double. WandaVision nous explique dans quel état d’esprit se trouve Wanda après les événements d’Avengers Endgame et Avengers Infinity War. Je ne vous spoile rien du tout quand je vous dis qu’elle ne va pas bien. Qu’elle ne va pas bien du tout. Sans Vision, Captain America ou encore Clint, elle lutte pour ne pas céder à la dépression. Les séries Loki et What if nous introduisent au concept de Multiverse et à ses conséquences à tenter de le manipuler.

Doctor Strange in the Multiverse of Madness: Benedict Cumberbatch, Benedict Wong, Xochitl Gomez
© Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

Tous ces films et séries nous mènent aux événements de Doctor Strange in the Multiverse of Madness. Les Avengers se sont tous dispersés ou sont morts. Chacun travaille de son côté, à régler ses propres problèmes. Doctor Strange doit assumer les conséquences du sort qu’il a lancé et qui impactent ses nuits. En ouvrant les portes de plusieurs univers, il a créé une menace bien plus grande encore contre le monde. La phase 3 ayant pris fin avec la mort de Thanos, le MCU se lance dans de nouvelles aventures mettant en scène de nouveaux héros et introduisant le concept de Multiverse.

Le retour de Sam Raimi dans les films de super-héros

Visuellement parlant, Doctor Strange in the Multiverse of Madness est fantastique. Sam Raimi a fait un travail formidable pour nous faire comprendre un concept qui peut sembler compliquer au premier abord.  Parmi mes 2 scènes préférées figurent celle où 2 Strange se battent et celle où Wanda affronte une menace inattendue, pied nue. Les combats sont très bien réalisés, mais ce qui m’a le plus touché c’est l’originalité des scènes. On ne s’y attend pas du tout. Le MCU évolue vers un côté de plus en plus fantastique, ce qui n’est pas pour me déplaire.

J’ai aussi adoré le côté horrifique du film. A certains moments, on peut même dire qu’on baigne dans de l’horreur pure. Et c’est tellement bien fait et tellement bien amené que je ne peux qu’applaudir. On sent que Kevin Feige veut se challenger et proposer de nouvelles choses. Qu’il ne veut pas se reposer sur ses lauriers. Doctor Strange in the Multiverse of Madness n’est pas parfait. Certaines choses sont un peu confuses. J’ai ainsi eu parfois l’impression de voir 3 films en 1, l’un centré sur Wanda, l’autre sur Doctor Strange et le 3ème réunissant les 2. Mais l’ensemble fonctionne et je suis sortie de la séance avec des étoiles plein les yeux.

Des personnages hors de contrôle

Benedict Cumberbatch est incontournable dans le rôle du Doctor Stephen Strange. Arrogant et imbu de lui-même, son besoin de tout contrôler est sa plus grande faiblesse. C’est son arrogance qui l’a poussé a lancé le sort en premier lieu et a développé le Multiverse. C’est son arrogance qui le pousse à briser des règles ancestrales. Ayant lui-même disparu après le Blip de Thanos, il fait son retour dans un monde qui a changé. Wong est désormais le Sorcier Suprême. Christine, son ancienne compagne, a refait sa vie sans lui. Il doit non seulement assumer le fait d’avoir cédé la Pierre du Temps à Thanos, mais également d’avoir ouvert les portes du Multiverse. C’est un personnage en plein tourment qui cherche sa place.

Doctor Strange in the Multiverse of Madness: Benedict Cumberbatch
© Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

Elizabeth Olsen. Tout est dit. Son évolution dans le MCU est plus que fantastique. Wanda est rapidement devenue l’un de mes personnages préférés. Elle est tellement tourmentée et brisée que l’on se demande comment elle trouve la force de continuer à avancer. Mais peut-être qu’elle ne l’a plus cette force. Le deuil, pour une personne « normale », est difficile. Mais comment gérer cette situation émotionnelle lorsque l’on est un superhéros avec des pouvoirs psychiques ? La jeune femme est passée de Wanda à Scarlett Witch, devenant de plus en plus instable psychologiquement. Elizabeth Olsen est vraiment une révélation qui prend une place de plus en plus importante et incontournable pour le MCU. Pour mon plus grand plaisir.

Doctor Strange in the Multiverse of Madness: Elizabeth Olsen
© Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

Les autres personnages gagnent également en importance et en maturité. Bénédicte Wong, alis Wong, le Sorcier Suprême, tient son rôle avec sérieux et stabilité. Il est le contre-poids idéal de Strange qui a tendance à suivre son égo ou ses envies. Les 2 se complètent très bien. Rachel McAdams (Christine), occupe un rôle bien plus grand que dans le premier opus Doctor Strange. Elle se bat pour défendre des valeurs auxquelles elle croit, quitte à s’opposer à Stephen. Xochitl Gomez, qui interprète America Chavez, est la petite nouvelle du MCU. C’est une belle révélation qui a su trouver sa place dans cet opus. Vivante, dynamique, combattive, lorsqu’elle saura maitriser ses pouvoirs, elle fera de nombreux dégâts.

L’un des points qui m’à également interpellé concerne la classification du film. Il est en effet classé tout public, ce qui me rend un perplexe car certaines scènes peuvent perturber un jeune public. Depuis la phase 4, les Studios Marvel abordent des sujets plus adultes et plus durs, destinés, à mon humble avis à un public averti. Je ne suis donc pas certaine que vous puissiez (deviez) aller voir le film en famille, ou du moins avec de (très) jeunes enfants.

Doctor Strange in the Multiverse of Madness est un film qui fait plaisir à voir et développe intelligemment le concept de Multiverse. Vu et approuvé !

Bande-annonce

Avant de voir Doctor Strange in the Multiverse of Madness, je vous conseille de regarder Loki, WandaVision, Spider-Man : No Way Home et de lire House of M, une série de comics qui parle des troubles psychologiques de Wanda.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.