Alors qu’il vit tranquillement aux Etats-Unis avec sa meilleure amie Katy, Shang-Chi est confronté à des fantômes de son passé. Il réalise qu’il doit retourner en Chine et renouer avec son père, leader de la mystérieuse organisation des dix anneaux.

Shang-Chi affiche

Je suis une fan de Marvel, donc j’ai bien sûr couru à toutes jambes voir le film ! Et quel bonheur ! Shang-Chi et la légende des dix anneaux est un film Marvel mais on sent que les studios ont fourni des efforts pour sortir de leur zone de confort. Les acteurs sont au point et les scènes de combat d’arts martiaux impressionnantes pour un film américain et de super-héros. Une réussite !

Voiturier sans ambition, Shang-Chi passe son temps entre son job de voiturier et ses soirées avec sa meilleure amie Katy. Sa vie est toute tracée, et aucun d’entre eux n’a l’envie ou la volonté de chercher plus loin. Mais un beau jour, Shang-Chi est attaqué dans le bus part des hommes qui cherchent à s’emparer de son collier en jade. Refusant de le leur céder, il entame le combat, à la grande surprise de Katy qui ne savait même pas qu’il savait se battre. Comprenant que ces hommes ont été envoyés par son père, le Mandarin, il doit retourner en Chine affronter cet homme à la tête de la mystérieuse organisation des dix anneaux…

Wow ! Marvel ne fait pas les choses à moitié ! Après un Black Widow en demi-teinte (article à venir), les studios reviennent en force pour le deuxième film de la Phase IV du MCU. Shang-Chi et la légende des dix anneaux reprend tous les éléments de l’univers Marvel, l’humour, des acteurs charismatiques et parfaitement castés ainsi que des références et allusions aux anciens films. La nouveauté sont les combats, incroyablement bien chorégraphiés. Je n’ai pas été aussi hypée par des combats depuis Captain America et le Soldat de l’hiver. Mais reprenons depuis le début !

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux: Awkwafina, Simu Liu
© Marvel Studios 2021. All Rights Reserved.

Qui est Shang-Chi ? Un nouveau personnage interprété avec verve par Simu Liu. Dans les comics, c’est un Chinois entraîné par son père aux maniements des arts martiaux. Transformé en arme mortel, il tourne le dos à sa famille lorsque son père lui demande de tuer un homme car il ne peut se faire à l’idée que son père dirige une organisation criminelle. Dans le film, Shang-Chi est un jeune homme sympathique mais sans ambition au passé trouble, qui retourne en Chine affronter son père le Mandarin. Pour rappel, le Mandarin est évoqué dans Iron Man 3.

Simu Liu est formidable dans le rôle de Shang-Chi ! Il me rappelle un peu Tony Stark pour son côté beau parleur. C’est un jeune homme perdu, pris entre plusieurs feux : il est le fils de sa mère, recherche l’approbation de son père et cherche à protéger sa sœur. Il n’arrive pas à trouver sa place au sein de ce monde, à l’image de nombreux sino-américains évoluant entre deux cultures. J’ai beaucoup aimé le fait que les scénaristes n’aient pas tourné sa relation avec Katy en une relation sentimentale.

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux: Simu Liu
© Marvel Studios 2021. All Rights Reserved.

Parlons de Katy justement, interprétée par Awkwafina. La jeune femme est sa meilleure amie et le complète parfaitement. Elle le pousse quand nécessaire mais n’est pas une simple jeune femme en détresse qui a besoin d’être sauvée. Elle prend des initiatives, et même si elle ne possède pas sa force ou son talent, elle refuse d’être laissée derrière. Elle est le Luis de Scott Lang dans Ant-Man, avec son débit mitraillette et sa tchatche à toute épreuve.

Les autres acteurs sont tout aussi formidables. Meng’er Zhang joue le rôle de Xialing, la petite sœur de Shang-Shi. Tout aussi talentueuse au combat que son frère, elle refuse elle aussi d’être un faire-valoir. Fille dans un univers d’hommes, elle a appris seule à se battre, en les observant s’entraîner. Au fil des années, elle s’est émancipée et s’est créée sa propre vie loin de sa famille.

Tony Leung. Ah, Tony Leung… Il pourrait rester assis face caméra en lisant l’annuaire que je serais toujours admirative. L’acteur vétéran apporte beaucoup de poids au film, contrebalançant le côté comique et léger de Shang-Chi par son aspect calme et posé. Homme surpuissant avide de pouvoir, il est à la tête de l’organisation criminelle des dix anneaux, qui lui confèrent une force et une longévité hors-normes. C’est sa soif de pouvoir qui va l’opposer à son fils. Si ses scènes de combat vous ont impressionné, jetez-vous sans attendre sur The Grandmaster de Wong Kar-Wai.

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux: Tony Leung Chiu-Wai
© Marvel Studios 2021. All Rights Reserved.

J’ai un gros faible pour Michelle Yeoh depuis le fantastique Tigre et Dragon où elle a prouvé une bonne fois pour toute ses capacités au combat. Elle nous revient dans le rôle de Jiang Nan, une formidable combattante au courage sans faille.

Les costumes et les décors sont magnifiques et donnent envie d’en voir plus. Shang-Chi et la légende des dix anneaux se déroule entre les Etats-Unis et la Chine, mais principalement dans ce dernier. Donc on évolue dans univers moderne, traditionnel ou encore folklorique. Les effets spéciaux sont réussis et donnent un côté surnaturel au film. Autre point à souligner, (dans la V.O. du moins), la fluidité de passage d’une langue à l’autre. Les personnages passent de l’anglais au mandarin selon la situation, sans que cela gêne ou interpelle, un peu comme dans Snowpiercer, le Transperceneige de Bong Joon Ho. C’est quelque-chose que j’ai toujours particulièrement apprécié dans les films, de permettre aux acteurs d’une culture différente de parler dans leur langue maternelle sans les doubler.

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux: Simu Liu
© Marvel Studios 2021. All Rights Reserved.

Passons aux combats ! Chapeau bas. Encore une fois, je n’ai pas autant vibré pour des scènes de combats dans un film Marvel depuis Captain America et le Soldat de l’hiver. Simu Liu s’est entrainé pendant des mois pour acquérir cette condition physique et apprendre à se battre. Et le résultat est là ! Certes, il n’est pas au niveau de Tony Leung ou Michelle SYeoh, mais il n’a absolument pas à rougir de ses capacités. Je n’aime pas spoiler, mais la scène dans l’échafaudage… Oh la la… J’en frisonne encore. Ils se battent à mains nus ou avec des armes, dans tous les endroits possibles.  Honnêtement, les chorégraphes de Shang-Chi et la légende des dix anneaux peuvent être fiers de ce qu’ils ont accomplis. Les combats ne sont pas forcés et le recours aux effets spéciaux, notamment lors de l’utilisation des dix anneaux, est fait de manière intelligente. Chapeau bas !

C’est la combinaison de tous ces personnages et acteurs qui fait de Shang-Chi et la légende des dix anneaux un très bon film et un très bon film du MCU. Leurs relations fonctionnent parfaitement et laissent présager un très bel avenir pour la suite. Marvel a utilisé une formule qui a fait ses preuves et qui fonctionne, tout en présentant un nouveau personnage qui possède son propre univers et laisse la porte ouverte à de nouveaux méchants et de nouveaux mondes. Ce qui est drôle, c’est la façon dont désormais tout le monde parle d’une vie avant et après le Blip de Thanos, un peu comme on parlerait d’avant et après Jésus Christ. Ce qui lie encore plus tous les films et séries ensemble.

Alors certes, tout n’est pas parfait et il y a quelques petites longueurs, mais le résultat est là. Marvel prend des risques et sort de sa zone de confort pour proposer des choses inédites. J’applaudis.

Pour la petite info, il y a deux scènes post-génériques.

Bande-annonce

Vous avez vibré devant Shang-Chi et la légende des dix anneaux ? Régalez-vous devant Tigre et Dragon, The Grandmaster ou Captain America et le Soldat de l’hiver.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.