Qingming, mi-homme, mi-monstre, lutte chaque jour contre sa part d’ombre. Il ne cesse d’être harcelé par Xiangliu, un démon qui veut récupérer ses pouvoirs. Ancien membre du bureau Yin Yang, il les a quittés pour vivre avec les monstres. Mais alors que Xiangliu ne cesse de gagner en puissance, humains et familiers décident de s’allier afin de faire face à la menace.

Disponible sur Netflix.

The Yin Yang Master

J’ai été très agréablement surprise par The Yin Yang Master. Je ne connaissais pas du tout l’histoire mais j’ai regardé le film avec grand plaisir. J’ai vraiment aimé les combats et la cinématographie.

Chercher sa place en étant mi-homme mi-monstre

Qingming ne parvient pas à trouver sa place. Mi-homme mi-monstre, il est recueilli par le bureau Yin Yang à l’âge de neuf ans, qui a pour but de lutter contre les monstres. Mais le roi des monstres Xiangliu s’intéresse de très près à lui, car son sang coule dans ses veines. Il a besoin de son aide pour récupérer ses pouvoirs et régner à nouveau sur le monde des monstres.

The Yin Yang Master

Alors qu’il fait le choix de vivre dans le monde des monstres, il croise la route de Yun Boya, un capitaine de la garde impériale, chargé de transporter des offrandes impériales. Accompagné de ses familiers, des monstres qui lui ont juré fidélité et loyauté, il vole le chargement du soldat, qui déchut par sa hiérarchie, doit retrouver les offrandes sous peine d’être sévèrement pénalisé. Yun Boya se lance sur les traces du voleur et fait ainsi la connaissance de Shenle, une jeune femme qui s’est jurée de devenir le familier de Qingming, même si elle est humaine.

Chacun poursuit son propre chemin et sa propre destinée, qui vont s’entremêler. Ils vont devoir s’allier avec les monstres, plus particulièrement les familiers, afin de lutter contre Xiangliu et les forces obscures qui veulent sortir de l’ombre.

Un film d’action fantastique

The Yin Yang Master est un film d’action fantastique chinois des plus originaux. Je ne savais pas à quoi m’attendre car les films d’arts martiaux chinois peuvent être fantastiques comme très mauvais. Dans le cas présent, je suis plus que satisfaite, notamment par le mélange des genres. La combinaison arts martiaux et fantastique fonctionnent merveilleusement bien.

Le scénario n’est pas des plus originaux, mais la mise en scène et la cinématographie relèvent l’ensemble. Nous avons d’un côté le monde des hommes, protégé par le bureau Yin Yang, en charge d’empêcher le retour de Xiangliu en protégeant la pierre d’écailles. Et de l’autre le monde des monstres, où ils vivent tranquillement. A une époque, hommes et humains vivaient en harmonie, du moins jusqu’à ce que Xiangliu tente de gouverner les deux mondes. J’ai beaucoup aimé la représentation du monde des monstres. Il y a énormément de ressemblances avec celui des hommes, mais il est adapté aux monstres.

The Yin Yang Master

Les monstres ne sont pas ceux que l’on pense

Parlons justement des monstres. Ils ne sont pas terrifiants, juste différents. Mais c’est le regard des hommes qui les rendent terrifiants. Chacun à peur de l’autre et ne fait que se défendre contre ce qu’il considère comme une agression. Les monstres ne se perçoivent pas comme des monstres et les hommes ne se perçoivent pas comme des monstres non plus. Et tout le problème provient justement de là, du fait que hommes et monstres ne se comprennent pas. D’où la séparation.

Les personnages sont bien interprétés même si très stéréotypés pour ce genre de film. Nous avons comme souvent une femme forte, cheffe du bureau Yin Yang et adversaire de Qingming. Les deux étaient pourtant très proches dans le passé. Yun Boya, est un homme hautain et méprisant, qui change de comportement au fil du film. Il va s’adoucir et se rapprocher de Shenle, une jeune femme courageuse mais maladroite, prête à tout pour se retrouver Qingming, qu’elle considère comme son maître. Petit à petit, les quatre personnages vont se croiser et trouver des points communs pour combattre les monstres, aidés des familiers de Qingming.

The Yin Yang Master

Les scènes de combat sont très belles, très aériennes. C’est l’un des points forts du film. Les personnages volent de toit en toit, s’accrochent à des arbres et font d’autres cabrioles pour notre plus grand plaisir. On ne peut s’empêcher de faire la comparaison avec Tigre et dragon ou encore Le secret des poignards volants. Il s’agit en effet de wu xia pian, des films de combat chinois en costumes avec des sabres. Mais The Yin Yang Master trouve son propre style en ajoutant des éléments fantastiques. Et ça marche ! La combinaison des deux genres est réussie, et on ne penche pas plus d’un côté que de l’autre. Les effets spéciaux sont aussi pas mal, on peut vois que le film a bénéficié d’un beau budget.

Pour information, The Yin Yang Master : Dream Of Eternity, également disponible sur Netflix, est un film concurrent sur le même sujet. The Yin Yang Master est en effet un jeu de rôle, qui a été adapté par deux studios différents.

The Yin Yang Master est un très bon divertissement et un bon film. A voir si vous aimez ce genre de film.

Bande-annonce

Si The Yin Yang Master vous a plus, je vous conseille Tigre et Dragon, Le Secret des poignards volants ou The Yin Yang Master : Dream Of Eternity.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *