Las Vegas est tombée et a été isolée du reste du pays à la suite de la propagation d’un virus qui transforme les gens en zombie. Une équipe de mercenaires décide de se rendre sur place afin de braquer le coffre-fort d’un casino.

Disponible sur Netflix

Zack Snyder a un style très tranché : on aime ou on déteste. Personnellement, ça dépend. Dans le cas présent, si l’on ajoute un scénario inexistant et prévisible, des personnages clichés qui laissent totalement indifférents et des zombies que l’on ne voit pas vraiment, Army of the dead est un film aussitôt vu, aussitôt oublié.

Un film décevant

Le film commence avec un convoi de militaires transportant un mystérieux container. Alors qu’ils sont pris dans un accident de voiture, le container s’ouvre et un zombie en sort. Après avoir mordu tout le monde, il se dirige vers Las Vegas. Et BAM, le film commence avec le générique. Un générique survitaminé et survolté qui retrace les histoires des principaux personnages. C’est une façon très originale de raconter le passé de ses personnages afin de ne pas se répéter dans le film. L’une des seules réussites du film.

Army Of The Dead
ARMY OF THE DEAD – Cr: Clay Enos / Netflix © 2021

Army of the dead est honnêtement une déception. Un énième film de zombies qui n’apporte absolument rien de nouveau. Le postulat de base est très simple : Tanaka, un mystérieux homme d’affaires, propose un marché à Scott Ward. Si celui-ci accepte de récupérer 200 millions de dollars enfermés dans le coffre-fort d’un casino, il pourra conserver 50 millions de dollars. Il lui faut pour cela monter une équipe afin d’entrer et de sortir de la zone infectée qu’est Las Vegas. Mais il y a un hic. Le gouvernement prévoyant de lancer une ogive nucléaire sur Las Vegas, ils ont moins de 48h pour faire le braquage. Entre clichés et déjà vu, je me suis ennuyée pendant les 2h30 qu’a duré ce film.

Une impression de déjà-vu

Commençons avec les personnages. Dave Bautista est Scott Ward, un mercenaire qui a participé à la création de la zone de quarantaine autour de Las Vegas avec son équipe. Il a perdu sa femme dans l’attaque de zombies et ses relations avec sa belle-fille ne sont pas au beau fixe. C’est un leader au grand cœur ha ha ha. Vient ensuite sa collègue Maria Cruz, la première qu’il recrute. C’est une femme qui sait se battre et peut tenir tête à n’importe qui. Elle est la seule à confronter Scott lorsqu’il le faut. Le troisième du trio est Vanderohe, qui a une scie pour arme favorite. Assez arrogant, il vient pour faire le job et c’est tout.

D’autres personnages viennent compléter l’équipe : Marianne Peters, une pilote d’hélicoptère, Ludwig Dieter, un Allemand capable d’ouvrir le coffre-fort, Mikey Guzman, un fou de la gâchette qui ne rêve que de tuer des zombies, Lily, une passeuse capable d’entrer et de sortie de Las Vegas et Martin, le chef de la sécurité de Tanaka. Il y a également Kate, la belle-fille de Scott qui travaille dans un camp de réfugiés pour ceux qui se sont enfuis de Las Vegas

Army Of The Dead: Ana de la Reguera, Omari Hardwick, Matthias Schweighöfer, Dave Bautista, Raul Castillo, Colin Jones, Tig Notaro, Samantha Win
© Clay Enos / Netflix

On ne peut pas faire plus cliché comme équipe. Le chef meurtri par son passé, son bras droit secrètement amoureuse de lui, sa fille qui refuse de lui adresser la parole, la pilote d’hélicoptère qui fume cigare sur cigare en ne cessant de parler etc… Ils sont tous différents mais doivent se faire confiance afin de réussir leur mission. Dès le départ, on comprend qu’il y a un problème avec Martin, qui travaille pour Tanaka. Il est évident qu’il cache quelque-chose. Donc à partir de là, tout devient très vite évident. Il n’y a aucune surprise. Et les 2h30 passent très très très lentement.

Un genre inédit

Army of the dead combine deux genres de films, c’est à la fois un film de zombies et un film de braquage. Il y a tellement d’incohérences que cela en gâche l’histoire.  Si c’est possible. On ne voit jamais vraiment les zombies. On sait que ce sont des personnes qui ont été mordues et se sont transformées. Il existe deux types de zombies. Les normaux font des trucs de zombies : ils mordent et déambulent. Les Alphas, des leaders capables de penser et de réfléchir. Ils ressentent des émotions et dirigent les autres. J’ai trouvé la partie zombies assez sous-développée car on ne comprend pas vraiment leurs origines et leur but est assez confus. C’est encore pire avec la partie braquage. Comment espéraient-ils s’enfuir avec 200 millions de dollars et 7 personnes dans un si petit hélicoptère ? Ensuite, Scott a proposé 15 millions de dollars à chacun de ses deux associés, 1 million au pilote, et une somme décroissante au reste de l’équipe. Personne ne serait posé de question en voyant la quantité énorme d’argent ? Et comment pouvaient-ils être sûr que l’hélicoptère serait bien sur le toit comme Tanaka leur a indiqué ? A aucun moment, ils ne préparent de plan de secours.

Army Of The Dead: Matthias Schweighöfer
ARMY OF THE DEAD (Pictured) MATTHIAS SCHWEIGHÖFER as DIETER in ARMY OF THE DEAD. Cr. CLAY ENOS/NETFLIX © 2021

Et que dire de Kate, la belle-fille pleine d’idéaux volontaire dans un camps ? Elle m’a énervé. Le syndrome du sauveur blanc est très développé chez elle. Proche d’une réfugiée, Geeta, et de ses enfants, elle n’hésite pas à s’incruster dans l’équipe afin d’aller la sauver, lorsqu’elle apprend que celle-ci s’est rendue à Las Vegas pour braquer une machine à sous. Mais bien sûr. Si elle est prête à se sacrifier pour chacun des membres du camp, elle va vite mourir.

Les effets spéciaux sont réussis. On voit où est passé le budget de près de 90 millions de dollars. J’ai aussi beaucoup aimé la depiction de Las Vegas version zombies. Mais rien de tout cela ne peut sauver un film, définition exacte du film Netflix. Un film que l’on ne paierait pas pour regarder.

Bande-annonce

Si ce genre de film vous plait, je vous conseille aussi World War Z, Retour à Zombieland et Army of Thieves, préquel de Army of the dead.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.