Sylvia Broome est interprète au siège des Nations Unies, à New York. Un soir, alors qu’elle se trouve dans les locaux, elle entend un projet d’attentat contre un dignitaire africain qui doit se rendre sur place quelques jours plus tard. Elle se confie à ses supérieurs qui avertissent les Services Secrets. Ces derniers mènent l’enquête afin de savoir si elle dit la vérité ou si elle n’est qu’une affabulatrice.

L'interprète DVD

J’avais vu ce film au cinéma lors de la Fête du cinéma ou du Printemps du cinéma, je ne me souviens plus et j’avais beaucoup aimé. Je l’ai revu il y a quelques jours, et j’aime toujours autant. Les acteurs, le scénario, le décor, tout m’a plu. Pourquoi ? Je vous dis tout.

Une rencontre à l’ONU

L’histoire se concentre sur deux personnages, Sylvia Broome (Nicole Kidman) et Tobin Keller (Sean Penn). Ces deux êtres perdus et solitaires vont se retrouver liés par une histoire d’attentat contre un chef d’État étranger au siège de l’ONU à New York. Lui, agent des Services Secrets, est un homme brisé qui se remet difficilement du décès de son épouse. Elle, interprète à l’ONU, vit dans la solitude depuis le décès de sa famille en Afrique. Leur rencontre va être pour eux l’occasion d’aller de l’avant et de faire table rase du passé.

L'interprète Kidman Penn
© Mars Distribution

Des histoires et récits entremêlées

Ces deux personnages vont se retrouver embarquer dans une histoire qui va les dépasser. Chacun à la recherche de ses propres réponses, va trouver du réconfort chez l’autre. Ce qui commence comme une simple relation professionnelle va s’engager dans quelque-chose de plus important, qu’aucun des deux n’aurait pu imaginer. Attention, L’interprète n’est pas une romance, c’est un thriller politique mâtiné de romance. Nuance.

Le film relate trois histoires qui se déroulent en parallèle. Nous suivons Sylvia, pourchassée par des tueurs et à la recherche d’une mystérieuse personne. Tobin qui traque le tueur tout en gardant un œil sur Sylvia. Et les tueurs, qui cherchent à se débarrasser de Sylvia tout en poursuivant ses sinistres projets. Et au fil du récit, nous voyons leurs histoires s’entremêler et découvrons leurs motivations. Complots politiques, revanche, romance, rien n’est oublié.

L'interprète Kidman Penn
© Mars Distribution

L’Afrique au cœur de l’histoire, des histoires

L’Afrique joue un rôle important dans L’interprète. Sylvia apprend en effet parler d’un complot visant à assassiner Edmond Zuwanie, Président de la République (fictive) du Matobo. Le vieil homme est le cliché du chef d’État africain. Libérateur à ses débuts, il goûte au pouvoir et finit par massacrer son peuple et traquer ses opposants. Le besoin de puissance devient plus important que le bien-être de son peuple. Il se rend à l’ONU pour la première fois, afin de parler à la tribune et donner sa version des faits sur ce qu’il se déroule dans son pays. Car la Cour Pénale Internationale songe à l’inculper pour crimes de guerre. Sylvia est une Africaine blanche, née dans le pays fictif du Motobo de parents blancs, avec son frère et sa sœur. Lorsque sa famille a été tuée par le régime, elle a tout perdu.

La valorisation du métier d’interprête

Par son travail à l’ONU, elle tente de faire bouger les choses. Opposée à la violence, qui a causé la mort de sa famille, elle utilise les mots pour aider à transmettre les idées des diplomates. Voir ce film est aussi l’occasion de découvrir le métier Ô combien difficile d’interprète. Un interprète traduit oralement les mots d’un autre tandis qu’un traducteur traduit ces éléments à l’écrit. J’ai fait des études de LEA et étudié dans des universités étrangères, donc je peux affirmer avec conviction qu’être capable de faire l’un ne signifie pas être capable de faire l’autre. Les capacités exigées ne sont pas les mêmes. Et ce film nous offre un aperçu de ce métier qui n’est pas forcément reconnu à sa juste valeur.

L'interprète Kidman Penn
© 2005 Universal Studios. All Rights Reserved.

L’ONU, lieu de tournage inattendu

L’interprète est le premier film à être tourné au siège de l’ONU. J’’ai eu la chance incroyable de visiter le site lors d’un séjour à New York. Il est tout simplement magnifique, immense et prestigieux. Donc le voir au cinéma m’a fait plaisir et m’a rappelé de très bons souvenirs. Sydney Pollack réalise un très beau film qui place le bâtiment au cœur de l’intrigue. C’est à l’ONU que Sylvia entend parler du complot la première fois. C’est à l’ONU qu’elle se fait interroger. C’est à l’ONU que serait prévue l’attaque. C’est l’un des personnages principaux du film, ainsi que la ville de New York. J’ai toujours aimé la manière dont on peut immédiatement reconnaitre une ville dans un film. New York est l’une des plus identifiables au monde. Ce qui est visible dans le film.

L’interprète n’est certainement pas un film qui marquera les esprits, mais il a marqué le mien. Si vous aimez les complots politiques et les thrillers, vous serez servi.

L'interprète Kidman Penn

SI vous avez aimé l’Interprète, je vous conseille Out of Africa (du même réalisateur) ou encore Sur la route de Madison.

Bande-annonce

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.