Frances, jeune fille originaire de Boston s’installe à Manhattan avec sa meilleure amie. Un jour, elle trouve un sac à main dans le métro. Alors qu’elle le rend à son propriétaire, Greta Hedig, les 2 femmes se lient d’amitié…

Greta affiche
© Capelight Pictures

Quelle déception ! Oh la la. J’en attendais vraiment beaucoup plus au vu de la bande-annonce. Au final, ce film est tellement prévisible que j’ai eu l’impression qu’il durait des heures. Je n’ai rien à dire sur le jeu des actrices, même si Isabelle Huppert surjouait un peu trop à mon goût, mais j’ai trouvé le scénario très léger et fantaisiste. En plus je ne crois pas avoir tout compris. Je vous explique. Ce que j’ai compris.

Toute contente d’avoir récupéré son sac à main, Greta invite la jeune femme à boire un café. Et c’est le début d’une longue et belle amitié. Elles passent tant de temps ensemble que sa meilleure amie Erica s’en inquiète. Après tout, elle ne la connait pas. Elle ne sait rien d’elle. Elle considère cette amitié nouvelle amitié dérangeante et malsaine. Frances parait très naïve, accordant son amitié à la première venue. La jeune femme a perdu sa mère il y a quelques temps et ne supporte pas de voir son père refaire sa vie. Les deux ont donc une relation tendue, se parlent peu et se voient encore moins. On apprend également que la fille de Greta étudie en France, laissant sa mère seule depuis le décès de son mari. Ce sont donc deux âmes solitaires qui se sont trouvées.

« On a tous besoin d’un ami. »

Greta Maika Monroe Chloë Grace Moretz
© Capelight Pictures

Un soir, alors que les deux femmes préparent un repas, Frances finit par prendre conscience que quelque-chose ne tourne pas rond chez Greta. En ouvrant un buffet, elle trouve plusieurs sacs identiques à ceux qu’elle a trouvé dans le métro. Avec des noms et des numéros de téléphone. Quand Frances se rend compte que les sacs étaient volontairement abandonnés dans le métro, elle prend peur et rompt la relation. C’est à ce moment que Greta révèle son vrai visage. Et que j’ai commencé à moins aimer. Prise de panique, Frances s’enfuit précipitamment et rompe tout contact avec l’ancienne infirmière.

Greta
© Capelight Pictures

Mais celle-ci ne l’accepte absolument pas et commence à la harceler. Coups de téléphone intempestifs à toute heure du jour et de la nuit, visite sur son lieu de travail, rencontre impromptue dans le métro ou devant son appartement. Elle refuse la séparation. La police ne veut pas de prendre sa plainte car il n’y a pas eu de contacts physiques. Greta est suffisamment intelligente pour garder ses distances. Je ne comprends pas le comportement de Frances. Pourquoi n’a-t-elle pas changé de numéros de téléphone ? Elle a supporté le harcèlement pendant un certain temps avant de contacter la police.

Greta Isabelle Huppert
© Capelight Pictures

La première partie du film était bien et mais je n’ai pas aimé la deuxième partie. C’est peut-être bizarre, mais j’ai trouvé le harcèlement disproportionné et pas vraiment expliqué. Oui sa file lui manque. Oui son mari lui manque. Mais on le réalisateur ne nous explique jamais vraiment les raisons de son obsession et les causes de son comportement. Pourquoi Greta est-elle autant attirée par Frances ?

Autre point qui m’a rendu perplexe, c’est l’insistance autour de la France et Paris. Si j’ai bien compris, Greta est hongroise et ancienne infirmière. Mais durant tout le film, que j’ai vu en VO, elle n’arrête pas d’utiliser des mots français comme « ma chérie ». Sa fille est supposée étudier à Paris. Je n’ai pas compris pourquoi cette insistante. Pour justifier l’accent d’Isabelle Huppert ? Dans ce cas autant dire dès le début qu’elle est française et puis c’est tout.

Et le pire était la dernière partie, quand Frances est séquestrée. Une jeune fille d’une vingtaine d’années incapable de s’enfuir face à une femme d’une cinquantaine d’année ? J’ai du mal à y croire. Pourquoi ne casse-t-elle pas un carreau quand elle voit que la porte d’entrée est verrouillée ? Pourquoi s’enfuit-elle vers…la cave ?! Je suis vraiment perplexe. De plus, je n’ai rien ressenti en regardant ce film. Ni compassion pour Frances, ni compréhension pour Greta. Le film m’a laissé de glace. C’est vraiment dommage, car j’en attendais beaucoup.

Greta Isabelle Huppert
© Capelight Pictures
Greta film

Bande-annonce

Vous attendiez mieux de Greta ? Vous ne sera pas déçu par Misery de Stephen King et La piel que habito.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.