982views

Jessie et son mari Gérald décident de passer un weekend romantique à la campagne afin de ressouder leur couple délité. Isolés, ils projettent de pimenter leur relation en utilisant des menottes. Mais lorsque Gerald s’effondre, victime d’une crise cardiaque, Jessie se retrouvé attachée au lit et doit replonger dans son passé et ses souvenirs pour affronter les menaces qui la guettent…

Jessie Netflix Stephen King
©Netflix

Jessie est une battante, on peut le voir tout au long du film. Attachée aux montants du lit, elle lutte contre la faim, la soif, la peur. Et la paranoïa. Car la tension monte, il va se passer quelque-chose. Nous, spectateurs, le savons, et Jessie aussi. La cinématographie est excellente et ajoute à la tension. L’histoire se déroule principalement de nuit mais ce n’est absloument pas perturbant. C’est un huis-clos avec Jessie comme personnage principal. Mais elle n’est pas seule, loin de là. Il y a aussi un chien. Entre autres.

Jessie Netflix Stephen King
©Netflix

« Vous n’êtes pas réel »

Jessie ressemble à un sacrifice avec ses deux bras attachés aux montants du lit au-dessus de sa tête. Elle est à la merci de n’importe qui. Même de ses mauvais souvenirs. Surtout de ses mauvais souvenirs. Lorsqu’elle se replonge dans ses souvenirs d’enfance, ceux-ci se déroulent pendant une éclipse. Le réalisateur démarque bien les deux époques (enfance et présent, jour et nuit) en jouant avec les couleurs, sombres quand elle est adulte et plus colorées lorsqu’elle est enfant. C’est simple, pour s’en sortir, elle va devoir replonger dans des souvenirs qu’elle s’est efforcée d’oublier depuis des années. Elle va devoir affronter ses peurs et leur faire face.

Jessie Carla Gugino
©Netflix

Le film est une adaptation d’un roman éponyme de Stephen King . Il y a de l’angoisse, de la peur, du suspense, de la tension et plus encore. Jessie est un très beau film, que vous ayez lu le livre ou non. J’ai été agréablement surprise en le regardant, car ne nous voilons pas la face, toutes les adaptations de Stephen King ne valent pas la peine d’être vue. Il s’agit pour moi de l’une des meilleures adaptions de Stephen King. Carla Gugino interprétant le rôle avec force et conviction. De tous les plans, elle est tout à fait crédible en femme angoissée mais décidée à se battre. Bruce Greenwood joue Gérald. Séducteur et charmeur, il convainc Jessie de se lâcher attacher avant de mourir.

Jessie Carla Gugino Bruce Greenwood
©Netflix

« Qui sait ce que voient les gens quand ils meurent seuls ? Est-ce si dur de croire que certains sont morts de peur peu importe ce que dit le certificat de décès ? Morts de peur parce qu’ils ont vu à leur chevet l’Homme du Clair de Lune. »

Jessie raconte l’histoire d’une femme qui pourrait n’être qu’une victime mais qui s’avère être une héroïne.

Bande-annonce :

Si vous avez aimé Jessie, vous apprécierez de voir Ghostland et de lire Dolores Clairbone.

You may also like

2 Comments

  1. Pingback: Analyse & spoilers : Jessie, le cauchemar éveillé - Les toiles de la culture

  2. Pingback: Stephen King et les femmes - Les toiles de la culture

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.