Yunyeong mène une vie compliquée en Corée du Sud. Chef de famille contre son grès, elle doit subvenir aux besoins de son bébé, de son mari qui étudie pour devenir fonctionnaire, de sa mère, de son frère et de sa sœur. Alors qu’elle tente de surnager comme elle peut, elle va travailler dans un restaurant qui se révèle être un lieu de passe. Sa vie change quand elle comprend qu’elle peut gagner beaucoup d’argent en se prostituant…

Titre original : Hwanyeong

Auteur : Kim Yi-Seol

Date publication : 2013

Éditeur : Les Éditions Philippe Picquier

Protagoniste principal : Yunyeong

On lui a tout pris à Yunyeong. Son argent, sa dignité et même sa famille. Pleine de rêve après sa rencontre avec un jeune homme, le désenchantement est rapide. La jeune femme se retrouve en effet à devoir entretenir toute sa famille. Sa fille Ayeong qui vient de naitre. Son compagnon Jeong-man qui étudie depuis des années pour passer le concours de fonctionnaire. Sa sœur Minyeong, une arnaqueuse et droguée. Son frère Junyeong qui vit de petits boulots. Et même sa mère.

« Tout ce que je voulais, c’était un mari qui rapporte chaque mois son salaire, un chef de famille avec un vrai métier. »

Alors qu’elle a trouvé un travail de serveuse dans un restaurant, Yunyeong découvre que le Jardin des Jujubiers abrite également des prostitués. Le site n’est pas seulement connu pour la finesse et la qualité de sa cuisine, mais aussi pour ses filles. Quand un client se montre intéressé, elle accepte de coucher avec lui. D’abord répugnée, elle va se faire une raison en voyant les sommes qu’elle peut gagner. Et met le doigt dans un engrenage dont elle ne connait pas l’issu.

Jusqu’à présent, Yunyeong avait l’impression que sa vie lui échappait, mais avec ce « travail » elle trouve enfin le moyen de reprendre le contrôle. Car elle gagne d’importantes sommes d’argent. Même si elle a des relations conflictuelles avec sa famille, elle leur envoie de l’argent, subvient aux besoins de la sienne et met un peu de côté. C’est l’occasion pour elle de se faire un peu plaisir. Mais Yunyeong a beau essayé, elle n’en a jamais assez. L’argent lui file entre les doigts.

La jeune femme change de personnalité au fil du récit. On découvre à chaque page un être  de plus en caractériel et violent. Elle n’en peut plus. De son compagnon qui ne cesse d’échouer à ses examens. De sa fille qui grandit et qu’il faut nourrir et entretenir. Son agressivité et sa rancœur ne cessent d’augmenter, notamment à l’encontre de Jeong-man qu’elle finit par agresser physiquement en lui lançant des objets. Elle refuse de prendre les appels de sa famille qui de toute façon ne lui demande que de l’argent.

« Pour sa famille, on supporte tout. Mais il y a des moments où ça devient impossible. »

Son corps se transforme également. Pour les clients, elle n’est qu’un objet de mépris et de moquerie. Elle subit coups et brimades, insultes et moqueries. Mais elle résiste. Mentalement, c’est une forteresse.

Yunyeong devient la « meilleure employée » du Jardin de Jujubiers et voit des clients réguliers en dehors de ses heures de travail. L’acte sexuel est devenu une banalité pour elle, il lui suffit de déconnecter son esprit et de penser à la somme qu’elle va empocher. Elle n’essaye même pas vraiment de refuser quand le fils de M Wang, le patron du restaurant, s’arroge un droit de cuissage sous le prétexte qu’elle « appartient » à son père.

Malmenée par la vie, Yunyeong se bat pour survivre et ne pas sombrer. En raison de ses longues absences, sa fille Ayeong se montre craintive avec elle, recherchant la présence de son père. C’est vraiment triste quand on sait que la jeune femme fait tout ça pour elle.

Bienvenue est un ouvrage qui dénonce la condition des femmes en Corée du Sud. Méprisée par les clients du restaurant qui se moquent d’elle, Yunyeong est une femme-objet utilisée et jetée après usage. Avec son récit à la première personne, Kim Yi-Seol nous immerge au cœur des pensées de la jeune femme. Le texte est dur, les mots sont forts. En dépit des coups qu’elle reçoit, Yunyeong résiste avec force. Quand elle pense au suicide, son amour pour sa fille lui permet de tenir le coup. Ce qui la pousse à faire tout son possible pour garder le contrôle de sa vie.

« Quand un rêve devient irréalisable, mieux vaut y renoncer tout de suite. »

Il est également question de la précarité du logement, des relations familiales et du suicide (la Corée du Sud possède l’un des taux de suicide les plus élevés au monde). Dans la culture asiatique, les enfants doivent s’occuper de leurs parents. Yunyeong se retrouve ainsi chef de famille contre son grès. Après la mort de leur père, la sœur aînée Minyeong, la plus intelligente de la famille devait les sortir de la misère. Mais elle s’est avérée être une joueuse et une droguée qui a placé dans une situation encore plus difficile.

Découvrir Bienvenue, c’est faire connaissance avec une Corée du Sud qui est peu montrée, et qui représente pourtant le quotidien de milliers de personnes.

Vous avez aimé Bienvenue ? Découvrez Parasite de Bong Joon Ho, Start up de Choi Jeong-cheol avec Ma Dong-seok ou Sky Castle (drama coréen).

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.