406views

Memories est une anthologie de 3 épisodes, chacun réalisé par un réalisateur différent dans un style graphique rigoureusement différent. Kōji Morimoto réalise Magnetic Rose, Tensai Okamura est à l’origine de Stink Bomb et Katsuhiro Ōtomo est derrière Cannon Fodder.

Memories

Plus connu comme auteur de manga, Katsuhiro Otomo se tourne peut à peu vers l’animation. Il s’est ici entouré de 2 autres réalisateurs pour créer ce fim d’animation de science-fiction des plus réussis, inspiré de son manga du même nom. Memories date de 1985, mais ressort sur grand écran grâce à Eurozoom. On passe un très bon moment, visuellement et narrativement, et on ne sent pas du tout passer les 2h. A voir absolument !

Magnetic Rose de Kōji Morimoto

Kōji Morimoto réalise Magnetic Rose. Nous suivons une équipe de cosmonautes en charge du nettoyage des ordures dans l’espace. Alors qu’ils viennent de finir leur mission, ils captent un signal de secours en provenance d’une station spatiale. Sur place, Heintz et Miguel, envoyés sur place, doivent affronter une intelligence artificielle qui ne semble pas leur vouloir que du bien.

Ce sketch est celui que j’ai le moins aimé. Pas à cause des dessins, très beaux, mais plutôt à cause du scénario. Je ne suis pas vraiment fan de l’intelligence artificielle même si le sujet est superbement abordé dans Magnetic Rose. Le film aborde plusieurs thématiques : le deuil et son acceptation, la pollution spatiale, l’éloignement familial… Nous faisons face à des personnages qui passent de longue période dans l’espace, loin de leurs familles et de leur proche. Donc lorsqu’ils font face à une vision qui leur offre ce qu’ils veulent et qui leur manque, comment pourraient-ils dire non ? J’ai beaucoup aimé la façon dont les personnages sombrent peu à peu, tout en luttant pour leur survie. L’ambiance rappelle beaucoup celle d’Akira, ce qui n’a rien d’étonnant lorsque l’on apprend que Kōji Morimoto a participé à la création du film d’animation. Les dessins sont très élaborés et le souci du détail impressionnant.

Kōji Morimoto a participé à : Akira, The Animatrix – « Beyond », Eternal Family

Magnetic Rose de Kōji Morimoto
© Eurooom

Stink Bomb deTensai Okamura

Tensai Okamura est à l’origine de Stink Bomb, mon récit préféré. Nobuo Tanaka est un technicien de laboratoire qui souffre de la grippe. A avoir reçu une injection, il retourne à son travail où il avale une gélule qu’il pense être contre la grippe. Bien mal lui en prend.

J’ai adoré Stink Bomb, qui part d’un constat très simple. Celui de l’employé qui obéit aux ordres sans s’interroger et sans poser de questions. On lui ordonne. Il s’exécute. Alors qu’il exécute les consignes qu’il a reçu, pas un instant Nobuo ne s’interroge réellement sur ce qui se passe autour de lui. Tout le monde tombe comme des mouches et panique, mais lui reste concentré sur son objectif. A mesure qu’il se déplace, il comprend qu’il se passe quelque-chose mais il ne se pose plus de questions que cela. Je suis à la fois admirative de son dévouement et impressionnée par sa nonchalance. Les dessins sont très simples mais précis. Leur côté un peu naïf ajoute au ridicule de la situation. Attendez-vous à des explosions. Beaucoup d’explosions. Et une course-poursuite. Stink Bomb est l’épisode le plus drôle et le plus léger des trois.

Tensai Okamura a participé à : Neon Genesis Evangelion, Samurai Champloo, Blue Exorcist, The Seven Deadly Sins

Stink Bomb de Tensai Okamura
© Eurooom

Cannon Fodder de Katsuhiro Ōtomo

Katsuhiro Ōtomo est le maître d’œuvre de Memories. Il s’est réservé le segment intitulé Cannon Fodder. Dans une ville en guerre, toute la population doit participer à l’effort de guerre. Sans répit aucun.

Hommes, femmes et enfants travaillent tous en lien avec l’armement. Les enfants apprennent la stratégie militaire, les femmes fabriquent les bombes que les hommes chargent en envoient contre l’ennemi. Le récit est volontairement flou. On ne sait pas où nous nous trouvons, on ne sait pas qui sont les ennemis et on ne sait pas comment le conflit a commencé. Les dessins (mes préférés des 3 segments) et l’ambiance font très européens et ne sont pas sans rappeler le film Metropolis de Fritz Lang. Le côté procédurier et répétitif notamment. Le récit se déroule ainsi dans une ville dans une « ville de fer ». Armements et habitations cohabitent dans une étrange harmonie. En effet, l’armement est installé en pleine ville, et la végétation a complètement disparu. Tout le monde porte un casque en permanence dès qu’ils sortent afin de se protéger des éventuels débris. Le cérémonial de lancer de bombe est très élaboré et pompeux, comme s’il s’agissait d’un événement extraordinaire.

Katsuhiro Ōtomo a réalisé : Akira, Steamboy et a participé à : Neo Tokyo

Cannon Fodder de Katsuhiro Ōtomo
© Eurooom

Memories est un excellent animé, qui rappelle les plus belles heures de l’animation japonaise. Un véritable et très agréable retour dans le passé.

Bande-annonce

Vous avez adoré Memories ? Regardez sans attendre les films d’animations Akira (ou le manga) et Millennium Actress, ainsi que le film Metropolis.

You may also like

1 Comment

  1. Pingback: Millennium actress, un film qui transcende le temps et l’espace Les toiles de la culture - Les aventures d'une chercheuse d'histoires

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *