370views

Deux jeunes hommes travaillant dans la télévision font la connaissance d’une jeune Japonaise. Alors qu’ils se lient d’amitié, ils vont se lancer dans de grandes aventures, sur Terre et au-delà.

Titre original : Yoko Tsuno

Scénariste : Roger Leloup

Dessinateur : Roger Leloup

Date publication : 1969 (en cours)

Éditeur : Dupuis

Protagonistes principaux (volume 1) : Yoko Tsuno, Vic Vidéo, Pol Pitro

Site officiel de Yoko Tsuno

Pol et Vic travaillent pour une chaîne de télévision, Vic derrière la caméra et Pol à la réalisation. Un soir, ils remarquent une activité insolite sur un chantier et tombent sur Yoko Tsuno, embauchée pour apprécier la fiabilité du système de surveillance d’un laboratoire. C’est ainsi que le petit groupe fait connaissance. Leur rencontre donne lieu à une grande amitié et une relation tant personnelle que professionnelle.

Elle est ingénieure en électronique et travaille régulièrement avec Vic et Pol sur des reportages. Chacune de leur rencontre les transporte régulièrement vers de grandes aventures, sur terre et dans l’espace.

J’ai découvert les bandes-dessinées Yoko Tsuno lorsque j’étais adolescente et j’en avais gardé un très bon souvenir. Après les avoir relues, mon opinion a changé. Certes, les dessins sont toujours aussi beaux et précis, les aventures toujours aussi intéressantes. Mais le caractère de Yoko Tsuno me pose problème. Je la trouve hautaine, arrogante, trop sûre d’elle. Avec un soupçon de « Je sais tout mieux que tout le monde ». Elle m’insupporte avec ses commentaires. Je ne me souvenais pas de ces traits de personnalité lorsque j’ai lu les bandes-dessinées plus jeune.

Mais c’est également une jeune femme débrouillarde, qui a quitté le Japon toute seule afin de chercher du travail dans la recherche. Elle est intelligente, sportive, cultivée et sans peur. Elle court littéralement après le danger, quitte à se mettre en danger. Mais elle est également prête à tout pour protéger ses amis et toute personne dans le besoin, même si elle les rencontre pour la première fois.

Yoko Tsuno est une bande-dessinée de science-fiction. Les personnages utilisent donc beaucoup de vocabulaire technique car leurs aventures sont liées à la science. Les dessins sont d’une incroyable précision, le plus soin étant apporté aux détails. Les tons sont chauds et agréables.

Je présume (et j’espère) que les quelques dialogues à relents racistes sont le fait d’une époque (années 1960). Je n’ai relu que les 2 premiers tomes, donc je ne me souviens pas de la suite. Les références à la couleur jaune (pour parler de la couleur de la peau de Yoko) et les comparaisons à un singe sont en effet dérangeantes.

De manière globale, Yoko Tsuno est une bande-dessinée agréable à lire et représentative d’une belle époque à mes yeux. Celle où je passais des après-midis entiers à la bibliothèque, à choisir les livres que j’allais empruntés parmi le Scrameustache, Benoît Brisefer ou encore Johan et Pirlouit.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.