Il est de ces films que l’on arrive pas à oublier. Des films qui n’ont pas fait de vagues au box-office, qui n’ont pas forcément marché ou qui sont peu connu. Voici six de mes coups de cœurs du cinéma étranger.

Nouvelle cuisine

Ching Li, une ancienne star, vieillit. Pour tenter de ranimer la passion au sein de son couple et se rapprocher de son mari qui la trompe, elle décide de prendre soin de son apparence. Elle fait la connaissance de Tante Mei, une cuisinière spécialiste des jiaozi, des raviolis à la vapeur. Peu intéressée par la composition des ingrédients, elle commence pourtant à faire les frais d’étranges effets secondaires.

Nouvelle cuisine était à l’origine un court-métrage issu de l’anthologie Trois extrêmes. Transformé par son réalisateur hong-kongais Fruit Chan, c’est devenu un long-métrage qui explore la psyché d’une femme confrontée à la vieillesse et la trahison de son mari. Prête à tout pour rajeunir son apparence, elle va se rendre compte que le prix à payer est lourd. Très lourd.

This is not a love story

Greg est un adolescent solitaire qui a du mal à ses faire des amis à l’école. Son temps libre, il le passe avec son meilleur ami Earl à faire des parodies de films classique. Un beau jour, sa mère lui demande de renouer le contact avec Rachel, une ancienne camarade de maternelle. La jeune fille est désormais atteinte d’une leucémie.

Alfonso Gomez-Rejon réalise un film des plus poignants qui ne tombe jamais dans le larmoyant avec une jeune fille malade et mourante. Il s’agit au contraire d’une comédie dramatique qui fait chaud au cœur, un mélange entre Les Etoiles contraires et Soyez sympa rembobinez. This is not a love story est le titre français de Me and Earl and the dying girl.

Mary

La petite Mary n’a que sept ans quand son institutrice découvre son don pour les mathématiques. Sa mère était une mathématicienne de génie qui s’est suicidée quand elle n’avait que six mois, alors qu’elle travaillait sur un problème. Son oncle décide de l’élever comme n’importe quelle petite fille de son âge. Mais sa grand-mère maternelle s’y oppose et décide de lancer une procédure pour obtenir sa garde.

Avec Mary, Marc Webb réalise un drame sur une famille brisée après un décès. Je l’ai toujours dit et le maintiendrai jusqu’à ma mort : Chris Evans est un excellent acteur. Il partage une alchimie incroyable avec sa jeune partenaire, Mckenna Grace. Le film interroge : comment élever une enfant qui montre des dispositions intellectuelles hors du commun ? Comme une enfant ou comme un génie ?

Pénélope

Pour se venger de la famille Wilhern, une sorcière leur jette un sort. La première fille de la famille naitra avec un nez de cochon. Le seul moyen de lever la malédiction consiste à épouser un homme de son rang. Devenue grande, la jeune fille vit isolée du monde et protégée par ses parents qui tentent de lui trouver un prétendant. Elle décide un jour de s’enfuir de la maison et d’affronter le monde afin d’enfin vivre sa vie.

Mark Palansky réalise une très belle fable sur l’acceptation de soi. Avec Pénélope, nous suivons le parcours d’une jeune fille ayant vécu toute sa vie à l’écart de la société et qui décide de prendre sa vie en main. Elle veut affronter le monde, faire des erreurs et essayer d’aller de l’avant à son rythme.

Mary et Max

Mary est une petite fille de 8 ans au physique disgracieux, cible des moqueries de ses camarades. Elle prend un jour une grande décision : elle choisit au hasard un correspondant dans l’annuaire et lui écrit une lettre. Ce sera Max, une quadragénaire solidaire atteint du syndrome d’Asperger qui habite New York. Leur amitié va s’étoffer au fil des années et de leur correspondance.

Max et Mary est l’un de mes films préférés. C’est un film d’animation en pâte à modeler réalisé par Adam Elliot. Poignant, touchant, drôle, Mary et Max est un petit bijou qui raconte l’histoire de deux âmes solitaires qui vont trouver chez l’autre un sentiment d’appartenance. Pour la première fois de leur vie, ils ne sont plus seuls.

Tucker & Dale fightent le mal

Tucker et Dale aiment pêcher. Ils se rendent ainsi dans la forêt pour s’adonner à leur passion. En chemin ils croisent un groupe de jeune venu faire la fête. Suite à la mort d’un des jeunes, un quiproquo s’installe. Les jeunes pensent que Tucker et Dale sont des serial killers tandis que les deux amis pensent avoir à faire à une secte des plus dangereuses. Commence une lutte pour la survie entre les deux groupes qui cherchent chacun à éliminer l’autre.

Eli Craig a réussi son pari de réaliser une comédie horrifique dans la veine de Shaun of the dead. Tout se joue sur l’apparence. Tucker et Dale, clichés ambulants des beaufs américains que l’on voit dans les films, sont pris pour des tueurs sanguinaires par des jeunes élevés aux films d’horreur et autres récits dérangeants. Il n’en fallait pas plus pour lancer le film.

Pénélope, Nouvelle cuisine, Mary, Mary et Max, Tucker et Dale fightent le mal, This is not a love story

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.