551views

Elles font sourire. Mettent mal à l’aise. Laissent incrédules. Qui sont-elles ? Ce sont les critiques que l’on trouve sur les affiches de film. Installées dans le métro, sur les bus, dans les rues ou sur des abribus, elles ne peuvent échapper au regard du promeneur. Petit florilège.

Yves Benoit Forgeard

La critique, outil marketing

Vous le savez, les journalistes ont la chance de pouvoir visionner les films (la grosse majorité du moins) afin de pouvoir rédiger leurs critiques. Parfois, il y a un embargo sur ces dernières. Cela signifie qu’il leur est strictement interdit de parler du film (en positif ou négatif) avant sa sortie. Certains studios vont même jusqu’à ne pas proposer de visionnage pour la presse afin d’empêcher les fuites avant que les spectateurs ne voient le film. Et ainsi les mauvaises critiques.

Voici comment les choses se déroule. Les journalistes voient les films plusieurs mois à l’avance, puis sont contactés dans la foulée par les attachés de presse qui leur demande de rédiger un commentaire en quelques lignes dont ils vont ensuite extraire la partie la plus positive. La punchline qui va en mettre plein la vue.

Simetierre Stephen King film

Il s’agit d’attirer l’œil du futur spectateur et le convaincre de l’excellence du film. Pour l’inciter à dépenser la dizaine d’euros du prix de la place de cinéma, il faut lui démontrer les qualités du film. Je félicite ceux qui ont payé pour voir Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu 2, Alad’2 ou encore A bras ouverts. Vous avez du mérite. Je rigole doucement en lisant certaines critiques, car elles prêtent vraiment à caution.

La référence ultime

Les distributeurs utilisent également des références à d’autres réalisateurs ou films connus pour comparer le film à un autre. « Le nouveau Tarantino ! » « La nouvelle vague du cinéma islandais ! » « Le Scorsese ukrainien ! »  « Oubliez Christopher Nolan, le talent a un nouveau nom ». Vous voyez le genre. Je ne suis pas convaincue, mais ça a le bon d’attirer l’œil et d’établir une comparaison immédiate dans l’esprit de la personne qui regarde l’affiche. Le but est d’indiquer le genre du film.

Brooklyn Affairs Edward Norton
Les oiseaux de passage
Dear white people film
Moi, Tonya

Utiliser la notoriété d’un réalisateur célèbre

La critique d’un réalisateur est aussi répandue. Car tout le monde sait qu’ils ont toujours raison. La même pratique est utilisée en littérature, avec les bandeaux des romans signés Stephen King et compagnie. Je me demande parfois s’ils ont déjà vu le film ou si leurs propos ont été, disons, travaillés, voire même inventés.

Les Misérables Ladj Ly

Les films qui mériteraient une récompense

Faire-valoir des films, les récompenses permettent de rappeler leur notoriété et leur qualité. Mises en avant sur l’affiche, c’est une valeur sûre pour les cinéphiles et un moyen de reconnaissance pour le grand public. Les récompenses les plus connues sont celles du Festival de Cannes, les Oscars, les Césars et le Festival international du film de Toronto. Les journalistes indiquent les films qui les ont les plus touchés et leurs coups de cœur. Le célèbre « Notre Palme d’or », ça vous dit quelque-chose ?

L'Adieu Lulu Wang
Apprentis parents Mark Wajlberg Rose Byrne
Vice Christian Bale

La traduction de critiques étrangères

Lorsqu’il y a un embargo ou que les critiques étrangères sont meilleures que celles françaises, les distributeurs n’hésitent pas à traduire les éloges de la presse étrangères. Variety, The New York Times, Hollywood Reporter, les critiques de ces journaux et magazines prestigieux sont en effet synonymes de qualité.

The Lightouse Pattinson Defoe
Queen & Slim

L’affiche aux critiques dithyrambiques

Un autre moyen d’attirer le chaland consiste à présenter une liste de critiques extatiques. Ils n’en peuvent plus. Il faut que vous voyiez ce film. Si vous ne le faites pas, vous aurez raté votre vie. Comment font-ils ? Les distributeurs affichent les superlatifs comme d’autres enfilent des perles, à la chaîne. De mon point de vue, c’est un peu trop. On n’y croit pas vraiment même si le film est fantastique.

Un grand voyage vers la nuit

Les acteurs, éléments incontournables du film

Lorsqu’il s’agit d’un biopic, l’acteur est le centre du film. SI sa prestation est réussie, les critiques nous le feront savoir. Il en va de même lorsque dans un film, l’acteur livre une performance hors du commun, ou pas vue depuis longtemps. SI vous aimez l’acteur, vous allez adorer le film.

Destroyer Nicole Kidman
Arctic Mads Mikkelsen
La mule Clint Eastwood
Judy René Zellweger

Faire connaitre des films peu connus

Certains très bons films, notamment des films d’auteur ou des films dits « du monde » souffrent d’un injuste déficit d’attention. Pour information, c’est l’un de mes genres de films préférés, si je peux les qualifier de genre. Dotés d’un faible budget et d’un casting inconnu et méconnu, ils méritent pourtant toute notre attention. Alors les distributeurs utilisent les critiques, qui occupent une très grande partie de l’affiche. C’est même l’un des premiers éléments qui attire l’œil.

Le lac aux oies sauvages
Mustang film
Le mariage de Verida

Pratique répandue dans l’art du marketing des films de cinéma, la critique placée sur les affiches a encore de beaux jours devant elle. Pour notre plus grand malheur.

Doctor Sleep Stephen King

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.