1.2kviews

Maximus est un fidèle de l’Empereur Marc Aurèle. Quand celui-ci décide de lui laisser le trône, son fils Commode ne l’accepte pas. Il assassine son père et fait tuer la femme et le fils de Maximus. Ce dernier est ancien capturé par un marchand d’esclaves qui le fait combattre dans l’arène.

Gladiator
© D.R.

Gladiator est un film somptueux. Ridley Scott a réalisé un drame, une épopée, un film de vengeance, un péplum. Russell Crow est littéralement habité dans le rôle de ce soldat déchu, accompagné d’un casting à la hauteur.

Dès le départ, on sait qu’on va regarder un film épique. On assiste à la déchéance d’un homme qui avait tout pour lui, et se retrouve sans rien. Sans dignité, sans famille, sans troupes. Seul, il doit décider de la suite de son existence. Existence qui ne lui appartient plus depuis qu’il a été capturé par le marchand d’esclaves Proximo (Olivier Reed).

Gladiator Russel Crowe
© United International Pictures (UIP)

L’ancien général devenu esclave ne survit alors que pour sa vengeance. Pour elle, il supporte tout, les humiliations, les brimades et le changement de statut, dans le but ultime de venger sa famille, de poursuivre l’œuvre de Marc Aurèle, de tuer Commode et de protéger Rome.

« Mon nom est Maximus Decimus Meredius, commandant en chef des armées du Nord, général des légions Felix, fidèle serviteur du vrai Empereur Marc Aurèle, père d’un fils assassiné, époux d’une femme assassinée. Et j’aurai ma vengeance, dans cette vie ou dans l’autre. »

Maximus est un homme aimé par ses hommes, aimé par le peuple, aimé par ses compagnons esclaves. Tous reconnaissent sa force, sa loyauté, son charisme et sa droiture. Tout oppose Maximus et Commode. Le premier est le fils spirituel de Marc Aurèle, le second son fils naturel. L’un est aimé du peuple, l’autre règne par la peur. Le commandant est un homme d’honneur quand l’Empereur est prêt à tout pour conserver le pouvoir. Cette opposition arrive à son paroxysme lors du combat final entre les 2 hommes, dans le Colisée. Maximus, tout de noir vêtu se bat à l’épée contre Commode, habillé tout en blanc. C’est une lutte des classes, entre un esclave et un empereur, entre le peuple et l’élite. Maximus est un homme qui force le respect, prêt à mourir pour ses hommes qui le lui rendent bien quand Commode est prêt à tuer pour rester au pouvoir. La foule l’adule, les puissants le jalousent.

Gladiator Russel Crowe Joaquin Phoenix
© United International Pictures (UIP)

« Aujourd’hui j’ai vu un esclave devenir plus puissant qu’un Empereur de Rome. »

Le reste du casting est tout autant formidable. Commode (majestueux Joaquin Phoenix) est jaloux de la relation entre Marc Aurèle et Maximus. Car les deux hommes partagent la même vision pour Rome, une vision moderne et plus agréable pour le peuple. Il entretient également une relation ambigüe avec sa sœur Lucilla (Connie Nielsen), dont il est amoureux. Cette dernière joue un jeu dangereux, car son fils est l’héritier du trône. Il est donc à la merci de son oncle, qui peut décider à tout moment de l’éliminer. Lucilla est proche de Maximus, dont elle partage les idéaux. Mais le soutenir revenant à défier son frère, elle doit se montrer prudente.

Gladiator Joaquin Phoenix Connie Nielsen
© United International Pictures (UIP) Film Gladiator

Maximus est également accompagné dans son combat par deux autres esclaves, Juba (Djimon Hounsou) et le géant (David Nicholls (II)), dont il a gagné leur respect à force de détermination et en démontrant ses qualités de général au combat.

Les effets spéciaux sont très bien faits, et la plupart d’entre eux ont parfaitement bien vieilli. J’ai récemment enfin regardé le film Ben-Hur, et j’ai vu de nombreuses ressemblances entre les histoires des deux hommes qui se retrouvent seuls suites aux manipulations d’un rival jaloux. Tous deux retrouvent finalement leur honneur dans l’arène. La musique d’Hans Zimmer est toute autant saisissante. Elle ajoute au côté épique du film et souligne les moments importants qui se déroulent dans Gladiator : la découverte de sa famille assassinée ou encore les combats dans l’arène. L’ensemble est une réussite totale.

En bref, vous l’avez compris, Gladiator, œuvre aux 5 Oscars, ne se regarde pas. Il s’admire, encore, encore et encore.

Gladiator Russel Crowe

Bande-annonce :

Si les grandes épopées vous plaisent, je vous conseille également Ben-Hur, Cléopâtre et Spartacus.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.