421views

Le costume est l’un des éléments plus incontournables d’un film. Qu’il s’agisse d’un costume d’époque, d’un costume de super-héros ou d’un costume futuriste, le réalisateur doit y accorder la plus grande attention. Je vous présente mes coups de cœur.

Drôle de frimousse (Funny Face)

Audrey Hepburn, jeune libraire mal fagotée de Greenwich Village, devient l’égérie d’un grand magazine de mode américain. Elle passe de vêtements informes et mal taillés à des vêtements magnifiques, colorés et dignes des plus grands défilés. De New York à Paris. Une véritable beauté. Drôle de frimousse est un hommage à la mode à la française notamment. Hubert de Givenchy, costumé attitré d’Audrey Hepburn, a participé au film, réalisant notamment la superbe robe de mariée de la jeune femme qui m’a laissé bouche bée. Tous les costumes sont plus beaux les uns que les autres, entre les robes haute couture, les vêtements plus simples, les manteaux et autres apparats. Edith Head, la costumière du film, est la costumière la plus récompensée des Oscars, avec 8 prix remportées, dont un pour Drôle de frimousse.

La costumière : Edith Head (et des robes de Hubert de Givenchy)

A également travaillé sur : Samson et Dellah, Une place au soleil

Drôle de frimousse Audrey Hepburn
© D.R.
Drole de frimousse Audrey Hepburn

In the Mood for love

Les robes traditionnelles à col haut (appelées « cheongsam » ou « qipao ») de Maggie Cheung sont un régal pour les yeux. De couleurs et de motifs différents, elles sont une attraction à elles toute seule. La jeune femme mince et élégante porte ces costumes avec une classe folle. Ce qui lui permet également de se démarquer dans les décors anodins et ternes du film, qui représentent la monotonie de son existence en 1962. Les diverses tenues sont également un indicateur de temps (le changement de tenue indique une nouvelle journée) et d’émotion (elles reflètent les humeurs de la jeune femme). Face à elle, Tony Leung nous éblouie avec ses costumes, ses cheveux gominés et soigneusement et son sourire charmeur. Le couple de In the Mood for Love, qui se croise comme pour mieux se charmer, fait plaisir à voir.

Le costumier : William Chang

A également travaillé sur : 2046, The Grandmaster (nommé aux Oscars)

In the Mood for love   Tony Leung Maggie Cheung
© In the Mood for Love

Crimson Peak

Les costumes des acteurs et actrices de Crimson Peak sont tout simplement magnifiques et évoluent au film du film, suivant l’évolution des personnages. Le film victorien se déroule en 1901. Les costumes ont été pensés par la costumière Kate Hawley. D’inspiration gothique, ce sont des vêtements historiques, adaptés à la personnalité de chaque personnage. Deux tonalités s’opposent, claires et virginales – omniprésence de jaune, or et blanc – pour la jeune fille (Mia Wasikowska) et plus sombre pour le frère (Tom Hiddleston) et la sœur (Jessica Chastain‎) – noir, bleu, rouge sombre. La jeunesse et le bonheur (des épaulettes bouffantes, de très longues jupes, de nombreux volants, de la soie, de la dentelle…) d’un côté contre la froideur et la solitude de l’autre (du velours, des vêtements qui semblent empesés…). Les costumes raffinés et soignés sont également totalement en adéquation avec les décors, eux-mêmes sublimes.

La costumière : Kate Hawley

A également travaillé sur : Le Hobbit, Suicide squad, Mortal Engines

Creamson-Peak Mia Wasikowska Jessica Chastain
© Universal Pictures International France

Haute Couture (The dressmaker)

Kate Winslet est plus que ravissante dans The dressmaker. Elle l’est toujours, bien sûr, mais ses tenues la mettent véritablement en valeur. Le film se déroule dans les années 1950. Nous suivons cette couturière qui retourne en Australie après avoir passé plusieurs années en Europe. Chassée après un accident, elle retrourne dans une petite ville où son sens moderne de la mode va choquer des femmes peu habituées à attirer l’attention. Peu à peu, elles vont se révéler au monde et à elles-mêmes. Les costumes fabriqués par la couturière sont élégants, colorés, élaborés et clairement inspirés de la mode européenne. Ils sont cintrés et très féminins et donnent confiance à des femmes habituées à être effacées.

La costumière : Margot Wilson

A également travaillé sur : La route, Des hommes sans loi

The dressmaker Kate WInslet Hugo Weaving
© Netflix France

Disponible sur Netflix

Marie-Antoinette

Les costumes de Marie-Antoinette / Kirsten Dunst sont un personnage de ce film qui débute en 1770. Ils ne sont cependant pas rigoureusement historiques, mais s’inspirent d’éléments réels sans pour autant suivre la chronologie historique. Ce qui permet de réaliser des folies vestimentaires et de se lâcher dans l’excès avec de très longues traines, des rubans, de nombreux accessoires, des chapeaux… Les coiffures sont également très stylisées, presque caricaturales, tout en hauteur. Marie-Antoinette ressemble à une enfant qui se laisse guider par ses envies, notamment vestimentaires. Elle ose tout, dans la plus grande décadence. Cette folie des grandeurs vestimentaire de la monarque ont valu à la costumière Milena Canonero d’être récompensée aux Oscars.

La costumière : Milena Canonero

A également travaillé sur : The Grand Budapest Hotel (récompensée aux Oscars), The Darjeeling Limited, Les Chariots de feu (récompensée aux Oscars)

Marie-Antoinette Kirsten Dunst
© Sony Pictures Entertainment

Black Panther

Broderies, cuir, perles, fourrure, multiplication des matières, Ruth E. Carter semble s’être fait plaisir avec ce film Marvel. Avec son équipe, elle a parcouru l’Afrique pour chercher l’inspiration et rapporter de nombreuses pièces. Le Wakanda étant un pays imaginaire, la costumière Ruth E. Carter a pu se lâcher et s’inspirer de la culture de tribus indigènes africaines auxquels elle a ajouté des éléments futuristes pour donner naissance à la culture vestimentaire du Wakanda. Le travail sur les costumes afro-futuristes Black Panther a été récompensé aux Oscar, suite logique pour Ruth E. Carter, qui a collaboré sur de nombreux films et séries historiques afro-américains.

La costumière : Ruth E. Carter

A également travaillé sur : Malcolm X, Selma, Dolemite is my name

Black Panther Lupita Nyong'o Danai Gurira
Marvel Studios’ BLACK PANTHER..L to R: Okoye (Danai Gurira), Nakia (Lupita Nyong’o) and Ayo (Florence Kasumba)..Photo: Matt Kennedy..©Marvel Studios 2018

La réussite d’un costume et d’un décors ajoutent à la réussite d’un film. Plus les costumes attirent l’œil et les décors retiennent mon attention, plus j’ai envie de changer mon intérieur et de me mettre à la couture. Ah, ils sont forts ces costumiers.

Costumes de films Audrey Hepburn

You may also like

1 Comment

  1. Pingback: La Chine en 10 films - Les toiles de la culture

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.