321views

Un professeur talentueux mais hors de contrôle est infecté par un mélange de radiations et de produits chimiques. Il se transforme alors en surhomme et conçoit une arme nommée Patriote, capable de prendre le contrôle de tout appareil électronique. Pour le vaincre, l’armée russe fait appel aux anciens cobayes du professeur, qui ont eux aussi reçu des pouvoirs.

Guardians film russe
© Copyright capelight pictures

Les Américains ne sont pas les seuls à avoir des superhéros ! Les Russes ont découvert qu’ils avaient aussi des surhommes venus de toute l’Union Soviétique et décident de leur demander de les aider à vaincre un super-vilain. Découvrons leurs aventures et leurs pouvoirs.

August Kuratov est un scientifique talentueux qui a effectué des expériences sur des hommes et des femmes. Son but ? Créer des surhommes et prouver à tous qu’il est plus intelligent que les autres. Mais lorsque son rival réussit ses expériences, il devient fou de rage et vole le produit de ses recherches. Traqué par l’armée, il est accidentellement infecté par des radiations et des produits chimiques. Son corps se transforme alors et il acquiert une forme surhumaine, en plus d’être déjà super-intelligent. Il réussit à prendre la fuite et fomente sa vengeance à l’encontre de tout ceux qui se sont opposés à lui. Il veut détruire Moscou, la Russie, puis le reste du monde. Original.

Guardians film russe
© Copyright capelight pictures

Quelques années plus tard, August Kuratov s’empare de plusieurs robots militaires au cours d’une démonstration. Il exécute toutes les personnes sur place avant de s’enfuir. L’armée russe prend alors la décision de retrouver les anciens sujets d’expérience du professeur Kuratov. Le commandant Elena est chargée de convaincre ces hommes et femmes de les aider à arrêter cet homme. Ce sera également pour eux l’occasion de se venger.

« La noblesse de cœur ne peut pas être le fruit de l’expérience d’un psychopathe. »

La militaire se lance donc à leur recherche. Oh la la. Si à la rigueur on peut passer sur les effets spéciaux plus que boiteux (j’ai vu très largement pire), les super-pouvoirs sont plus que ridicules. Et la je dis stop.

  • Nous avons l’homme-pierre nommé Ler. Un homme, qui comme son pouvoir l’indique, peut contrôler… les pierres. Il peut à la fois les lancer par télékinésie, s’en servir comme d’une armure en recouvrant son corps, augmenter sa force en s’en entourant les mains ou encore provoquer des tremblements de terre. Tout un pouvoir !
  • Vient ensuite Khan, un homme à la vitesse surhumaine, qui utilise deux larmes recourbées qu’il porte sur son dos. Il cache une blessure secrète. Il est le seul à avoir volontairement participé aux expériences du professeur, dans une volonté d’être plus fort que son frère, avec lequel il a toujours été en concurrence. Mais il a accidentellement tué ce dernier lors d’un combat. Depuis ce jour, il traque les méchants.
  • Le troisième personnage est Arsus, l’homme-ours. Oui oui, vous entendez bien ! Un homme-ours. Quand il se transforme, son corps gagne en musculature, se couvre de poiles et sa tête devient celle d’un ours. Chose étrange, son pantalon apparait/disparait mystérieusement. Mais lui aussi cache un secret : il a peur de perdre le contrôle et de se transformer totalement en ours. De pire en pire.
  • Pour finir, nous avons Xenia, la seule femme du groupe et la seule à disposer de plusieurs pouvoirs. C’est une femme qui possède une peau thermo-résistante et devient invisible au contact de l’eau. Elle sait également se battre, car c’est Ler qui lui a appris. Mais elle ne se souvient pas de lui, car elle est amnésique. Sa blessure secrète à elle.
Guardians film russe
© Copyright capelight pictures

Tous les surhommes possèdent de plus une particularité : ils ne vieillissent pas. Ils doivent donc changer régulièrement de place pour ne pas se faire repérer.  Une fois l’équipe réunit, Elena envoie les Guardians en mission pour arrêter le professeur.

Quel film…complètement raté. J’ai vraiment lutté pour le regarder jusqu’au bout. Les effets spéciaux sont complètement ratés, plus particulièrement ceux des pouvoirs, qui sont eux-mêmes totalement bidons. Je ne me remets toujours pas de l’homme-ours soi dit en passant. De plus, le professeur Kuratov est un méchant des plus clichés. Son seul but semble être de prouver qu’il est plus intelligent que les autres. Pour ce faire, il veut utiliser le Marteau, une arme soviétique qui se trouve dans l’espace et permet de prendre le contrôle de tous les appareils de télécommunication du monde. Pour faire simple, il n’a d’autre méchanceté que son narcissisme et son arrogance.

Il y a une drôle de référence à Batman quand Ler et le professeur Kuratov se battent. Le dernier attrape le premier, le soulève dans les airs et lui brise le dos sur son genou comme Bane l’a fait pour Batman. Autre référence aux super-héros, lorsque le gouvernement russe leur offre de nouveaux costumes, des costumes sur-mesure, tout aussi bidons que leurs pouvoirs. Arsus, l’homme-ours dispose de 2 armes qu’il transporte sur ses épaules à l’aide d’un harnais et qui visent automatiquement l’objet de sa colère. Ler entre en possession d’un fouet magnétique qui peut également se transformer en bouclier. De plus, son costume lui est livré avec des pierres déjà accrochés. Sérieux ?! Khan pour sa part obtient un costume par balles. Quant à Xenia, elle peut désormais devenir invisible à volonté et rendre d’autres personnes et objets invisibles.

Guardians film russe
© Copyright capelight pictures

Le combat final est totalement ridicule et ne parvient pas à sauver un film qui ne peut pas être sauvé. Ils parviennent à le vaincre en réunissant leurs pouvoirs, les pouvoirs des Guardians, seule façon de remporter la victoire. Ils gagnent grâce au pouvoir de l’amitié en fait.

« La noblesse de cœur ne peut s’obtenir que grâce à des amis tels que vous. »

Il n’y a rien à apprécier dans ce film, rien du tout. Amateurs de super-héros et de science-fiction, passez votre chemin. La bande-annonce est bien meilleure que le film tout entier. Le pire ? La fin sous-entend une suite. Qui n’arrivera jamais à mon avis, au vu des très mauvais chiffres au box-office.

Bande-annonce

Vous cherchez un meilleur film que Guardians ? Regardez la saga des Avengers de Marvel et (re)découvrez les comics X-Men.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.