Un matin, une servante trouve le cadavre d’une jeune femme dans la bibliothèque de la demeure du colonel Arthur Bantry et de son épouse Dorothy. Inquiète des rumeurs qui vont se propager, cette dernière fait appel à sa vieille amie Jane Marple pour dévoiler la vérité.

Scénariste : Dominique Ziegler

Dessinateur : Olivier Dauger

Date publication : 2017

Nombre de tomes : 1

Éditeur : Paquet

Après des romans, des adaptations en films et en séries et des livres audios, voici venir les bandes-dessinées adaptées des œuvres d’Agatha Christie. Il s’agit ici de l’adaptation du roman éponyme Un cadavre dans la bibliothèque.

Le colonel Bantry et son épouse sont réveillés en sursaut par leur servante qui leur affirme avoir découvert un cadavre dans la bibliothèque. D’abord incrédules puis énervés, ils finissent par admettre la vérité lorsqu’ils voient le corps par eux-mêmes, celui d’une jeune femme légèrement vêtue et le visage tuméfié. Alors que le colonel contacte la police, son épouse appelle son amie Jane Marple, avec laquelle elle s’amuse à résoudre des crimes dans un club. L’enquête est confiée au Commissaire Melchett, chef de la police du comté et à l’inspecteur Flem.

Globalement, Miss Marple, Un cadavre dans la bibliothèque est une adaptation fidèle au roman mais qui présente le même problème que Meurtres en majuscules, un ouvrage écrit avec l’aval de la famille par Sophie Hannah, une auteure britannique. Ce dernier propose une nouvelle aventure d’Hercule Poirot, qui encore une fois mène l’enquête pour résoudre des crimes. Le problème de ces deux œuvres ? La modernité du ton. Certaines paroles ou même pensées des personnages ne correspondent pas à l’époque à laquelle l’histoire est supposée se dérouler. On sent, en lisant le récit, qu’il a été rédigé par quelqu’un qui vit à notre époque. Donc certains passages m’ont dérangé. Je reconnais les personnages et l’univers d’Agatha Christie mais pas son style.

Autre problème que j’ai détecté, la façon dont Miss Marple est présentée. J’ai eu l’impression que le personnage était traité avec un certain mépris, notamment par les officiers de police en charge de l’enquête. Il est compréhensible que les policiers ne voient pas du tout d’un très bon œil cette vieille dame qui mêle à l’enquête telle Jessica Fletcher, mais j’ai néanmoins eu l’impression que le scénariste de la bande-dessinée ne savait trop vraiment quoi faire de ce personnage qui apparait est disparait au fil de l’enquête et des pages Même si elle n’est pas le personnage principal alors que la BD s’appelle Miss Marple, Un cadavre dans la bibliothèque, elle méritait néanmoins un meilleur traitement

L’œuvre nous fait passer d’un monde à un autre Nous partons de la bibliothèque du couple Bantry, dans un manoir luxueux et élégant, pour rejoindre la demeure futuriste (pour l’époque) d’un cinéaste déluré avant de nous retrouver dans un hôtel de luxe au bord de la mer. Toutes les classes sociales sont donc représentées, nous offrant un large aperçu de la société britannique de l’époque. C’est une bonne bande-dessinée, avec une intrigue facile à suivre même si elle débouche sur plusieurs mauvaises pistes et différents suspects.

Miss Marple, Un cadavre dans la bibliothèque reste un bon ouvrage mais ce n’est pas mon préféré.

Un grand nombre de romans d’Agatha Christie ont été adaptés en bande-dessinée, il suffit de faire son choix.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *