Située cinq ans après les évènements du Retour du Jedi et vingt-cinq ans avant ceux du Réveil de la Force, The Mandalorian raconte les aventures d’un chasseur de primes solitaire qui s’efforce de remplir ses missions tout en restant à l’écart de la Nouvelle République.

Disponible sur Disney+

  • Titre original : The Mandalorian
  • Pays : Etats-Unis
  • Épisodes : 16 x 31/55 min
  • Diffusion : 2019-…
  • Saison : 2 (en cours)
  • Diffuseur : Disney+
  • Genres : Aventures, science-fiction
  • Acteurs principaux : Pedro Pascal (Le Mandalorien / Din Djarin), Carl Weathers (Greef Karga), Gina Carano (Carasynthia « Cara » Dune), Giancarlo Esposito (Moff Gideon), Temuera Morrison (Boba Fett), Omid Abtahi (Dr Pershing), Ming-Na (Fennec Shand)
  • Série imaginée par : Jon Favreau

Qui ?

Dans une galaxie lointaine, un chasseur de primes appartient à la Guilde, un groupe de chasseur de primes basé sur Navarro. Connu sous le nom du Mandalorien « Mando », l’homme est le meilleur à traquer les criminels. Le décor est posé. Il fait partie du peuple des Mandaloriens, qui inspirent respect et crainte grâce à leur code de conduite et leur honnêteté. Ils sont reconnaissables à leur armure, dont ils ne retirent jamais le casque. C’est un homme très fier de ce qu’il est devenu et des valeurs qu’on lui a inculpées.

Mando est un Mandalorien d’adoption, recueilli enfant après la mort de ses parents dans une attaque et élevé suivant leur code de conduite. Tous portent une armure plus ou moins élaborée, qu’ils améliorent en fonction du beskar (l’un des alliages les plus solides) qu’ils reçoivent en paiement.

Au cours d’une mission, il rencontre l’Enfant, un petit être auquel il s’attache très vite. Il va également faire connaissance de personnes aussi solitaires que lui tels l’ex-Star Trooper Carasynthia « Cara » Dune, Kuiil de la race des Ugnaught ou encore Greef Karga, le chef des chasseurs de primes de la Guilde. L’aventure peut commencer !

The Mandalorian Carl Weathers, Gina Carano, Pedro Pascal
© Disney+

Sa mission ?

Un beau jour, il reçoit une mission non-officielle de soldats de l’Empire Galactique : il doit retrouver un être âgé de 50 ans. Il découvre qu’il s’agit d’un bébé de la même race que Yoda (j’avoue qu’il est mignon ce Baby Yoda. Très mignon). Alors qu’il le délivre à bon port, il éprouve des remords et retourne le chercher. Commence alors la plus longue des aventures pour notre plus grand plaisir ! Il doit à la fois échapper à tous les chasseurs de primes à la recherche de l’Enfant et délivrer l’Enfant à bon port. Parcourant la galaxie, il est aidé dans sa tâche par les divers alliés qu’il a rencontré au fil de ses voyages. Il en aura bien besoin.

Ses techniques ?

Le Mandalorien est le meilleur chasseur de primes de la Guilde. Le meilleur des meilleurs, des meilleurs ! Rompu au à l’art du combat, il est protégé par une très belle armure en baskar et possède une importante collection d’armes. Après chaque mission, le Mandalorien retourne sur Navarro, la planète où se cache sa tribu, afin de faire fabriquer son armure par the Armorer (l’Armurier), le leader spirituel du groupe, grâce au baskar qu’il a reçu. Son armure est des plus élaborées : il dispose de plusieurs armes à son gantelet (un lance-flamme, des fusées…). Il tire à l’aide de plusieurs armes don un Amban phase-pulse blaster et vole grâce à son jetpack. Son casque dispose également de filtres divers qui lui permettent de voir les choses différemment telles les traces cachées ou de chaleur. Au fil de ses missions, il améliore son armure un peu comme dans un jeu vidéo où l’on peut acheter des équipements.

Pour circuler dans la galaxie, il utilise un vieux vaisseau, le Razor Crest qu’il répare sans cesse. C’est un peu comme une fidèle monture dont il rechigne à se séparer même au pire de son état.

Les protagonistes ?

L’Empire Galactique n’a pas disparu, il a simplement pris une autre forme. Tapie dans l’ombre, il attend son moment pour retrouver le pouvoir qu’il a perdu. Avec Moff Gideon en leader, il est prêt à tout pour retrouver sa splendeur d’avant. Tout comme les Jedis qui se cachent ou ont disparu, son avenir est flou mais son but est clair. Le pouvoir avec un grand P.

The Mandalorian Giancarlo Esposito
© Disney+

Moff Gideon est tout simplement terrifiant avec sa petite moustache à la Hitler. On sait donc de suite de quel côté de la Force il se situe. Tout de noir vêtu, il se lance à la poursuite du Mandalorien avec pour seul et unique but de mettre la main sur l’Enfant. Son obstination va se transformer en obsession, ce qui va mettre le Mandalorien et le Petit (surnom de Baby Yoda) en danger. L’homme va en effet lancer toutes ses forces dans la bataille, et ne pas se soucier de qui il va devoir tuer pour parvenir à ses fins, la capture de l’Enfant.

Une relation inattendue ?

L’un des points forts de la série The Mandalorian (si ce n’est LE point fort) est la relation qui se développe entre le Mandalorien et Baby Yoda. Alors qu’au départ il ne le voit que comme un paquet à délivrer, petit à petit, il s’attache à ce petit être touchant. Car en dépit de ses 50 ans, c’est un bébé qu’il faut nourrir et surveiller avec la plus grande attention.

The Mandalorian Baby Yoda
The Child in THE MANDALORIAN, season two. © 2020 Lucasfilm Ltd. & TM. All Rights Reserved.

Je ne comprends pas comment Pedro Pascal fait, mais il parvient à être incroyablement expressif alors qu’on ne voit quasiment jamais son visage. Pourtant, on sait quand il est en colère, quand il est triste, quand il est perplexe. Peut-être est-ce dû à sa gestuelle. Je ne sais pas. Mais je suis impressionnée par son jeu d’acteur et par les émotions qu’il projette.

Au fil des épisodes, leur relation gagne en profondeur, au point qu’ils développent une relation père-fils. Lui est désormais prêt à tout pour protéger l’Enfant. Et l’Enfant lui accorde une confiance aveugle. Voir ses échanges avec Baby Yoda est l’un des meilleurs moments de la série. Mais au fil de la série, on comprend que le petit est plus important qu’il n’y paraissait au premier abord. Qui est-il vraiment ? Qu’est-il ? Et pourquoi l’Empire Galactique le veut-elle à ce point ? S’il est capable d’utiliser la Force, cela signifie-t-il qu’il est un Jedi ? J’ai trop de questions !

Un western intergalactique ?

Au-delà du fantastique travail des acteurs, la mise en scène est particulièrement soignée et élaborée. The Mandalorian est un western, cela ne fait aucun doute. Le Mandalorien est un cowboy solitaire qui parcoure la galaxie et se retrouve sur différentes planètes et différents univers. La notion de western n’est pas seulement visible dans l’attitude du Mandalorien ou du décor, mais également dans son costume où le casque remplace le chapeau de cowboy.

Dans plusieurs scènes, il dégaine ainsi comme un cowboy lors de ses combats, avec la main qui effleure l’arme à sa ceinture. Face à face avec son adversaire, ils se regardent droit dans les yeux (enfin, vous voyez ce que je veux dire), attendant de voir qui va dégainer en premier. L’atmosphère est pesante, la tension forte, la musique prenante. Tout est parfait. Je ne suis pas fan des westerns ou même de Star Wars, mais The Mandalorian réussit une symbiose parfaite de ces deux univers. Maintenant, j’ai envie d’en savoir et d’en voir plus.

The Mandalorian Pedro Pascal
© Disney+

Des réalisateurs différents ?

Il n’est pas nécessaire de connaitre l’univers Star Wars pour regarder The Mandalorian. La série est en effet destinée à être tout public et développe ainsi l’univers par petite touche sans en faire trop. On commence avec un cowboy solitaire qui se retrouve père de substitution pour un apprenti Jedi, pourchassé par les forces de l’Empire Galactique. On finit par se retrouver avec des combats intergalactiques, des voyages sur différentes planètes et des éléments indissociables de l’univers Star Wars.

Alors que la série débute avec un épisode une aventure avec Baby Yoda en fil rouge, il prend petit à petit de l’importance jusqu’à ce que son passé se révèle. La série est très bien faite, avec une deuxième saison encore meilleure que la première. Les relations entre les personnages sont approfondies et l’histoire se dévoile encore et encore.

Taika Waititi, Deborah Chow, Bryce Dallas Howard, Jon Favreau, Robert Rodriguez, Rick Famuyiwa, Dave Filoni, Peyton Reed ou encore Carl Weathers, les réalisateurs se suivent mais ne se ressemblent pas. Chaque réalisateur apporte en effet sa touche personnelle à un univers très riche. Tous travaillent sous la houlette de Jon Favreau, le créateur et maître d’œuvre de la série qui coordonne tout ce beau monde.

Le générique de fin est également particulièrement beau. Chaque épisode possède en effet son propre générique, avec de magnifiques concept arts tirés de l’épisode. Je vous conseille de tout regarder jusqu’à la fin. Vous ne le regretterez pas.

Pas besoin d’être un aficionado de l’univers Star Wars pour apprécier la série The Mandalorian ! Elle réunit en effet tous les éléments pour faire succomber les amateurs de science-fiction et de belles histoires.

Bande-annonce

The Mandalorian vous a plu ? Vous serez alors peut-être intéressé par les séries animées Star Wars Rebel, Star Wars : The Clone War, et bien sûr les doubles trilogies Star Wars.

You may also like

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.